Des trois représentants de la police italienne en Grand Prix, Michele Pirro est le seul qui reste en catégorie MotoGP après la libération de Danilo Petrucci. Lui et ses deux collègues que sont Simone Corsi et Enea Bastianini sont allés entretenir leur condition physique lors d’un stage de ski dans les Dolomites.

Cette structure au sein de la police s’appelle La Flamme d’Or et Danilo Petrucci y était arrivé en 2010, Michele Pirro et Simone Corsi l’année suivante, alors que Enea Bastianini n’en fait partie que depuis l’année dernière.

Ils ont été suivis pendant une journée par l’envoyé spécial du site transalpin La Gazetta dello Sport et le pilote Ducati, qui prendra part dès le 24 janvier aux essais à Sepang aux côtés de Casey Stoner, a été interrogé tout d’abord sur ce qu’on verrait lundi prochain, lors de la présentation du team Ducati MotoGP à Borgo Panigale à laquelle il sera également présent…

Michele Pirro : « Quel genre de motos allez-vous voir?  Avec une livrée différente. Le reste est pour bientôt, mais je pense que nous avons fait des progrès dans tous les domaines. Nous attendons les trois premiers jours en Malaisie, mais je m’attends à deux Ducati sur le podium lors des débuts au Qatar ».

Outre ses essais à Sepang dans 10 jours, le pilote de test Ducati devrait, comme l’année dernière, participer en tant que wildcard au Mugello, à Misano et à Valence.

L’année dernière, Andrea Dovizioso était monté sur la deuxième marche du podium derrière Maverick Vinales tandis que Jorge Lorenzo avait dû se contenter de la 11e place.

En 2016, c’était derrière le pilote de Majorque qui roulait alors sur une Yamaha qu’Andrea Dovizioso avait également terminé deuxième. Son coéquipier d’alors, Andrea Iannone était parti à la faute au 17e tour en perdant l’avant.

Crédit photos : Corsedimoto