Malgré un resurfaçage en 2013, il n’a pas fallu une année pour que les pilotes MotoGP et F1 se plaignent à nouveau de la surface bosselée du circuit de Silverstone…

En effet, dès 2014, Marc Márquez constatait la dégradation de la piste et précisait que le premier virage était le plus difficile à maîtriser : « Les bosses sont là pour tout le monde, mais nous devons trouver la bonne configuration pour être plus coulé. C’est différent avec les bosses, mais tout le monde est dans le même bateau. Dans certains virages, surtout à partir du premier virage, c’était un peu effrayant à cause du vent et des bosses : c’était un peu fou, mais le reste de la piste était OK. »

Cal Crutchlow, le local de l’étape, n’hésitait pas à accuser ouvertement la Formule 1 : « Ils devraient arrêter les voitures de F1 qui nous détruisent la piste, car il y a quelques années c’était vraiment bien. Ils ont refait la surface pour nous l’année dernière, et déjà ça ressemble un peu à une piste de motocross, et ça commence déjà à se déchirer, mais c’est pareil pour tout le monde ».

De son côté, Andrea Dovizioso s’exprimait dans la même tonalité avant le Grand Prix 2017 : « Il est très difficile de trouver la bonne configuration pour les bosses, car si vous vous concentrez beaucoup sur les bosses, il est difficile de travailler sur le freinage, le virage et d’autres choses. Je ne pense pas que ce sera un gros problème pour notre moto, mais nous devrons voir si la piste a beaucoup changé ou est la même que l’année dernière ».

Finalement, le circuit de Silverstone, qui appartient au célèbre British Racing Drivers Club, a entamé lundi un resurfaçage complet de sa piste, en commençant cette semaine par le tracé du National Circuit.

Les travaux se poursuivront pendant plusieurs semaines jusqu’à ce que la totalité des 5900 mètres d’ancien et de nouveau goudrons soit recouverts.

Le Grand Prix de Grande-Bretagne s’y déroulera le 26 août.

Tous les articles sur les Pilotes :

Tous les articles sur les Teams :