Une partie du paddock pourrait avoir une (mauvaise) surprise en quittant , la semaine prochaine, l’Australie pour la Malaisie.

En effet, devant les déboires explosifs du téléphone Samsung Galaxy Note 7, les compagnies Qantas, Jetstar, Virgin Australia et Tiger les ont interdits à bord de leurs avions. Qantas l’avait autorisé sous réserve de l’éteindre, mais a durci sa position depuis samedi dernier, devant les risques d’explosion de sa batterie, même éteint.

En conséquence, Samsung a délégué du personnel pour saisir les portables concernés avant l’embarquement dans les aéroports de Sydney, Melbourne, Brisbane, Perth, Canberra et Adelaide.

Dans la mesure du possible, un échange sera proposé contre un autre modèle de la marque, ce qui sera sans doute loin de satisfaire les utilisateurs du Galaxy 7, ne serait-ce que pour sauvegarder numéros, photos et autres fichiers de son téléphone.

Bref, maintenant, comptez deux heures pour les formalités habituelles d’enregistrement et de contrôle de sécurité, plus deux heures pour votre Samsung…

Source: Yahoo.au

Tous les articles sur :