Le phénomène était d’ampleur et récurrent après l’épilogue particulier de la saison 2015 de MotoGP, puis il s’est estompé et on l’avait presque rangé parmi les tristes souvenirs avant que Misano ne nous le remette en mémoire. Il s’agit du procédé qui consiste à conspuer Marc Márquez à chaque fois qu’il apparaît. Le vainqueur du Grand Prix de San Marin a réagi à cette lourde ambiance qu’il ne souhaite pas voir partagée par ses propres fans.

Il a été sifflé sur le podium et il a fallu forcer le son de l’hymne national pour couvrir ces tristes manifestations. Mais il a été accueilli de la même façon après sa chute lors du warm-up. Et ça, pour Marc Márquez, ça ne passe pas : « ce genre de comportement m’attriste. A la limite, je peux le comprendre sur un podium, mais pas après que vous ayez eu un accident ».

« On tombe à 300 km/h, on est à la limite et on joue notre vie sur le circuit. On peut sérieusement se blesser. Je souhaite qu’aucun de mes fans ne siffle ainsi un pilote car ce n’est pas agréable ». Une indication de bonne conduite et de respect que l’on aimerait entendre plus souvent ailleurs…