En arrivant à Jerez, les troupes Yamaha avaient cette tendance en tête : leur moto a triomphé à sept reprises sur cette piste et y reste invaincue depuis deux ans. Si Honda compte également sept succès à Jerez, le dernier remonte à 2014 avec Marc Márquez. Alors, pas de quoi s’en faire. Hélas, cette édition du Grand Prix d’Espagne semble tourner en faveur de la concurrence au blason ailé. Viñales quatrième et Rossi septième n’ont pu que regarder trois RC213V s’installer sur la première ligne au terme des qualifications. Mais, comme toujours, le Doctor ne jette pas l’éponge.

« On peut encore progresser lors des vingt minutes du warm-up ». Ne comptez pas sur Valentino Rossi pour baisser les bras. La domination Honda a beau s’affirmer cette année à Jerez, le nonuple titré n’a pas l’intention de renoncer à rafler la victoire du 3 000ème Grand Prix de l’histoire qui serait aussi la 500ème de Yamaha. Cependant, il va falloir trouver quelque chose et conjuguer la trouvaille avec une certaine réussite.

Car les M1 version 2017 souffrent avec un pneu dur Michelin qui régale les Honda : « le warm-up sera très important pour la course. Demain, il va faire chaud et il va falloir se déterminer sur un choix de pneu décisif. On dirait que l’option dure soit celle qu’il faudra prendre mais malheureusement, elle ne fonctionne pas sur la Yamaha. Mais très bien sur les Honda. On a donc des soucis mais on va tenter des changements dans les réglages dimanche ».

Sur le sort de son équipier Viñales, il analyse : « je crois qu’il n’a essayé que des mediums mais je peux me tromper. Moi aussi j’ai du mal avec le côté gauche. Le pneu dur ne marche pas avec nous, il est endurant, mais il ne nous permet pas d’être assez rapides. Alors on va voir si on peut faire la course avec le medium. Il faudra faire un choix judicieux ».

L’an passé, Rossi avait dominé les débats avec la châssis 2016 de la M1 aujourd’hui entre les mains des pilotes Tech3. Sur ce point, le Doctor précise : « Zarco est toujours très rapide au début puis notre moto montre son potentiel supérieur lors de la seconde partie de la course. Enfin, c’est du moins ce que j’espère ici… »

Valentino Rossi avec son 1’38.908 min a rendu 0.659 sec au meilleur temps signé par Pedrosa. On rappellera que ce n’est qu’à partir du prochain rendez-vous au Mans que Michelin proposera son pneu à carcasse dure. « Les hautes températures nous rendent normalement la vie plus dure » termine l’homme de Tavullia. « Ce qui est préoccupant c’est que les années passées, les pilotes Honda souffraient ici mais cette année, Pedrosa, Marquez et Crutchlow sont mieux que nous. On est moins bien que lors des premiers Grands Prix. Lors des deux premières courses, notre moto était supérieure à la concurrence. Mais on peut progresser. On verra ce que nous dira la course ».

 #SpanishGP J.2 : Chronos MotoGP

1. Dani Pedrosa ESP Repsol Honda Team (RC213V) 1m 38.249s [Lap 6/7] 291km/h (Top Speed)
2. Marc Marquez ESP Repsol Honda Team (RC213V) 1m 38.298s +0.049s [8/8] 291km/h
3. Cal Crutchlow GBR LCR Honda (RC213V) 1m 38.453s +0.204s [6/7] 291km/h
4. Maverick Viñales ESP Movistar Yamaha MotoGP (YZR-M1) 1m 38.677s +0.428s [3/7] 292km/h
5. Andrea Iannone ITA Team Suzuki Ecstar (GSX-RR) 1m 38.744s +0.495s [3/8] 291km/h
6. Johann Zarco FRA Monster Yamaha Tech 3 (YZR-M1)* 1m 38.861s +0.612s [6/8] 291km/h
7. Valentino Rossi ITA Movistar Yamaha MotoGP (YZR-M1) 1m 38.908s +0.659s [6/7] 290km/h
8. Jorge Lorenzo ESP Ducati Team (Desmosedici GP17) 1m 38.910s +0.661s [6/8] 293km/h
9. Jonas Folger GER Monster Yamaha Tech 3 (YZR-M1)* 1m 39.108s +0.859s [8/8] 291km/h
10. Jack Miller AUS Estrella Galicia 0,0 Marc VDS (RC213V) 1m 39.125s +0.876s [3/8] 290km/h
11. Scott Redding GBR Octo Pramac Racing (Desmosedici GP16) 1m 39.152s +0.903s [5/8] 292km/h
12. Aleix Espargaro ESP Factory Aprilia Gresini (RS-GP) 1m 39.400s +1.151s [2/5] 288km/h
13. Danilo Petrucci ITA Octo Pramac Racing (Desmosedici GP17) 1m 39.090s 290km/h
14. Andrea Dovizioso ITA Ducati Team (Desmosedici GP17) 1m 39.255s 294km/h
15. Pol Espargaro ESP Red Bull KTM Factory Racing (RC16) 1m 39.282s 294km/h
16. Bradley Smith GBR Red Bull KTM Factory Racing (RC16) 1m 39.321s 291km/h
17. Alvaro Bautista ESP Pull&Bear Aspar Team (Desmosedici GP16) 1m 39.462s 291km/h
18. Tito Rabat ESP Estrella Galicia 0,0 Marc VDS (RC213V) 1m 39.564s 292km/h
19. Karel Abraham CZE Pull&Bear Aspar Team (Desmosedici GP15) 1m 39.678s 294km/h
20. Loris Baz FRA Reale Avintia Racing (Desmosedici GP15) 1m 39.824s 287km/h
21. Hector Barbera ESP Reale Avintia Racing (Desmosedici GP16) 1m 39.906s 293km/h
22. Sam Lowes GBR Factory Aprilia Gresini (RS-GP)* 1m 40.213s 287km/h
23. Takuya Tsuda JPN Team Suzuki Ecstar (GSX-RR) 1m 40.386s 287km/h