Franco Morbidelli est l’homme de ce début de saison en Moto2. Trois victoires en trois Grands Prix, dont deux enlevées à partir de la pole-position, voilà un bilan on ne peut plus positif pour le pilote Marc VDS. Une réussite qui agace aussi ses adversaires directs qui ont fait de l’Italien une proie à croquer impérativement. A Jerez ce week-end, le leader du championnat de var se mettre en quatre pour rafler ce qui serait un retentissant quatrième succès consécutif.

Au passage, Franco Morbidelli, 22 ans, commence à affoler les statistiques. Il est le deuxième plus jeune pilote à avoir remporté trois courses consécutives en Moto2, derrière Marc Márquez (22 ans et 140 jours contre 18 ans et 150 jours). Si le pilote du team EG 0,0 Marc VDS récidivait à Jerez, il battrait le record de précocité jusqu’à présent détenu par Toni Elias (27 ans et 163 jours). Par ailleurs le dernier Italien à avoir empoché trois succès d’affilée en catégorie intermédiaire était Marco Melandri (2002).

Fort de ses trois réalisations lors de premières manches du Moto2, Franco Morbidelli tutoie dans l’histoire de la catégorie intermédiaire Dajiro Kato. Ce dernier s’était illustré au Japon, en Afrique du Sud et en Espagne en 2001. Seuls huit pilotes avaient réussi à accomplir une telle prouesse en 250cc : Werner Haas (1954), Carlo Ubbiali (1956), Tarquinio Provini (1958), Phil Read (1965), Mike Hailwood (1966), Jarno Saarinen (1973), Luca Cadalora (1991) et donc Daijiro Kato (2001).

L’an passé, Franco Morbidelli avait terminé quatrième du Grand Prix d’Espagne après un départ depuis cette même position. Il s’agissait alors de son meilleur résultat. On le voit, il a, depuis, bien progressé ! Ce week-end, ses yeux seront tournés vers son équipier Alex Márquez qui jouera à domicile et qui a montré une vélocité certaine tandis que Tom Lüthi sera aussi un danger, le Suisse réussissant également grâce à sa régularité sur le podium une entame de campagne positive. Cependant, le pilote helvète n’a jamais fait mieux que deuxième sur cette piste de Jerez.

« Je ne sais pas du tout si je pourrais remporter un quatrième succès de rang ce week-end » commente celui qui est promis au MotoGP par son employeur actuel en cas de titre en fin de saison. « Nous verrons comme cela se passera après les premières séances d’essais libres. Jerez est une piste que tout le monde connaît. On y a tous fait des centaines de tours et beaucoup de pilotes s’y montrent rapides ».

« Je ne pense pas que je serai tranquille ce week-end. Tom Lüthi sera fort à nouveau. Il a terminé près de moi à chaque fois depuis le début de la saison. Ce sera sans doute la même chose à Jerez. On va travailler comme on l’a fait depuis le début de cette année et on verra où on en sera dimanche ».

Franco Morbidelli mène le championnat avec 75 points, soit 19 de mieux que Tom Lüthi. Le représentant de la jeune KTM Oliveira suit avec 43 points.