Quand la nouvelle Suzuki est apparue aux yeux du monde des Grands Prix en 2013, lors d’essais avec Randy de Puniet et Nobuatsu Aoki, elle arborait un cadre ajouré, un carénage largement fendu et un échappement très relevé.

On était en mars avec Nobu Aoki, à Ruyyo, et la XRH-1 était équipée d’un moteur quatre cylindre en ligne, prenant ainsi la succession du V4 abandonné avec sa monture par les hommes d’Hamamatsu au terme de la saison 2011.
1
2013

Lors des essais suivants, en avril et mai, à Motegi, on put mieux voir la machine aux mains de Randy de Puniet.

randy_de_puniet_suzuki_motogp_test_may_2013_01

randy_de_puniet_suzuki_motogp_test_may_2013_03

 

En juin, la moto, peinte en bleu, se confronte pour la première fois aux journalistes et à ses concurrentes, lors des tests à Barcelone.

motogp-catalunya-test-suzuki-14motogp-catalunya-test-suzuki-6

motogp-catalunya-test-suzuki-7
Randy de Puniet y termine 8e des essais, à seulement 7 dixièmes de Jorge Lorenzo, le plus rapide.

Toujours en juin, les essais se poursuivent en Aragon, avec un meilleur chrono à une demi-seconde du record des MotoGP. la partie paraît facile…


Les tests continuent en août à Motegi puis en septembre au Mugello et à Misano.

Si aucune différence n’est visible sur les machines, les écrans du service R&D nous montraient toutefois de quoi l’avenir aurait l’air, avec, déjà, d’étranges sorties d’air “à volets” dans le carénage…

2013c
2013a
2013b

A suivre…

 

Tous les articles sur les Pilotes : Aleix Espargaro, Maverick Vinales, Randy de Puniet

Tous les articles sur les Teams : Team Suzuki Ecstar