C’est un Marquez vaincu avec les honneurs qui s’est présenté à la conférence de presse d’après des qualifications à Valencia écrasé par le marteau de Lorenzo. L’officiel Honda n’a pu battre son compatriote, mais il l’a inquiété en le rejoignant dans la zone des 1’29 au tour. Pour autant, il a été tenu en respect pour 0.340 seconde par celui avec qui il partage à présent le même nombre de pole-positions : 65.

« J’ai essayé, vraiment essayé, pour atteindre la pole position » insiste le quintuple titré, autre point commun avec Por Fuera. « Mais un pilote aujourd’hui était plus rapide que moi: Jorge. Je savais déjà que ce serait difficile d’amener les pôles, parce que, pour une raison quelconque, les motos Yamaha sont ici pour un tour rapide très, très forte ».

Une adversité qu’il n’a cependant pas combattue avec sa meilleure arme. Celle-ci avait été perdue dans les graviers de la FP4, marquée par une chute dont il savait les conséquences, d’où sa colère affichée : « lorsque je suis tombé durant les FP4 j’étais un peu en colère, car je me sentais mieux sur cette moto et je savais que j’allais devoir utiliser la deuxième durant les qualifications. La différence n’est certes pas très significative, mais vous vous sentez toujours mieux sur une des deux machines. Peu importe, la moto n°1 sera prête pour la course de demain ».

Justement, ce dimanche sera-t-il celui de la revanche ? « Je suis content de mon rythme et je me sens bien sur la moto. Je m’attends à une course sur le sec et très serrée avec Jorge car nos rythmes sont assez similaires. Je vais d’abord essayer de rester avec lui mais ans le but d’avoir le résultat inverse de celui de l’an dernier. Dès le départ, je prendrai sa roue car si je perds d’entrée deux secondes, ce sera très compliqué de les récupérer ».

« Jorge a montré sa force dès la FP1, cependant, il ne faudra pas oublier Valentino et Maverick. Ce sera du grand spectacle car je n’ai rien à perdre et c’est la dernière course. Je crois qu’elle sera sympa à suivre ». On rappellera que depuis qu’il a été titré au Japon, Márquez n’a connu que des abandons sur chute. Une série qu’il ne souhaite pas prolonger.

 

Tous les articles sur : Marc Marquez