C’est un ciel clément qui accueillait ce dimanche le MotoGP pour la cinquième année consécutive sur le tracé d’Austin. Un circuit qui peut être considéré comme le jardin de Marc Márquez. C’est lui, en effet, qui a dominé lors des quatre dernières visites au Texas. À chacune de ces courses, le Catalan était parti de la pole position, celle-là même qu’il occupe avant de s’élancer pour le troisième rendez-vous de l’année. Une formalité ? Voire ! Viñales et Rossi ne l’entendent pas de cette oreille tandis que le même Márquez n’est plus monté sur le podium depuis qu’il a été titré Champion du Monde MotoGP en octobre dernier au Japon.

Par ailleurs, si, depuis le début du meeting, le Champion du Monde Honda est performant, il n’est plus dominateur. Pour rester devant, il prend des risques, synonymes de chutes possibles. La preuve: durant les cinq dernières courses passées loin du podium, le pilote HRC a seulement inscrit l’équivalent de 38 points.

Pour bien se remettre en tête la situation générale depuis vendredi, voici notre traditionnel tableau que nos lecteurs assidus travaillant chez Eurosport nous envient :

 

#AmericasGP MotoGP

2016

2017

FP1 2’04.953 Marc Marquez  2’04.923 Maverick Vinales
FP2 2’04.034 Marc Marquez 2’04.061 Marc Marquez
FP3 2’03.741 Marc Marquez 2’03.979 Maverick Vinales
FP4 2’04.309 Marc Marquez 2’04.201 Marc Marquez
Q1 2’04.740 Bradley Smith  2’04.438 Jack Miller
Q2 2’03.188 Marc Marquez 2’02.741 Marc Marquez
Warm Up 2’04.421 Andrea Iannone  2’04.070 Marc Marquez
Course Marquez Lorenzo Iannone
Record 2’02.135 Marc Marquez 2015

 

La question majeure de la grille de départ posée sur une piste chauffée à près de 38° portait sur le choix des pneumatiques, celui-là même qui a occupé l’esprit du patron de Tech3 dès le warm-up. A l’occasion, on rappellera qu’en finissant cinquième du Grand Prix d’Argentine, Johann Zarco enregistrait le meilleur résultat d’un tricolore depuis la quatrième position de Randy de Puniet en Catalogne 2010.

Pour la Honda de tête c’est un couple de durs qui sera sollicité alors que les Yamaha ont préféré un duo de médiums sauf pour Zarco qui a pris un soft arrière au dernier moment. Chez Ducati, on a pris du médium et du soft. Chez Pedrosa on a opté pour un medium avant et un dur arrière. Et c’est justement lui qui prenait le meilleur envol devant son équipier les deux Yamaha et un Lorenzo saignant.

Pas aussi saignant qu’un Zarco qui réglait l’affaire de Crutchlow puis de l’officiel Ducati avant de se ruer sur les hommes de tête qui perdaient un représentant de marque: Maverick Vinales parti seul à la faute au virage 18. Abraham chutait aussi sur une autre partie du tracé.

A 15 tours du but, Johann Zarco quatrième décidait de se frotter à Valentino Rossi, au sens propre s’entend. Le Doctor élargissait la trajectoire pour éviter la chute et les deux Yamaha reprenaient leurs routes derrières le duo Honda toujours mené par un impeccable Pedrosa.

 

Avant la mi-course, Marc Marquez décidait de prendre les choses en main en prenant le dessus sur un équipier qui décidait cependant de lui rendre la monnaie de sa pièce. Un duel s’engageait, mais pas celui auquel on s’attendait ! Le tout sous l’oeil de Valentino Rossi suivi par Zarco qui voyait Crutchlow se rapprocher. Au virage neuf, Loris Baz partait à la faute tandis que la KTM de Pol Espargaro rendait l’âme.

A neuf tours du but, on apprenait que Rossi serait pénalisé à l’arrivée de 0.3s suite à l’incident l’ayant opposé à Zarco, en raison de son excursion hors de la piste. Une information qui n’intéressait pas un Bautista à terre pour son départ n°125. Devant, les deux Honda du HRC étaient en pleine lutte, Pedrosa refusant de se laisser mettre au pas par son leader. Aleix Espargaro rentrait au stand avec un pneu avant détruit. Un crève coeur pour Aprilia qui perdait aussi Sam Lowes sur chute.

La dernière partie de l’épreuve était marquée par la charge de Marquez pour se défaire de son équipier. Une stratégie couronnée de succès puisque l’avance du quintuple titré se comptait pour une fois en seconde, avec un record du tour à la clé.

Dans la seconde partie du classement, la lutte faisait rage entre Lorenzo et Iannone pour le gain de la septième position. A trois tours du but, l’officiel Suzuki faisait la peau à son ancienne Ducati devenue GP17 sans ailerons.Un moment de la course où Rossi prenait l’initiative sur Pedrosa pour une seconde place virtuelle car sous le coup de la pénalité promise sous le drapeau à damiers. De son côté, Zarco tentait de contenir Crutchlow pour la quatrième position. Une résistance qui s’est effondrée dans les deux derniers tours.

Une fois passé Pedrosa, le Doctor donnait tout dans les derniers kilomètres pour se ménager une avance supérieure à 0.3s sur la Honda. Une mission qui sera accomplie. Marquez l’emporte donc devant Rossi et Pedrosa puis suivent Crutchlow et Zarco. Dovizioso est sixième devant Iannone et Petrucci tandis que Lorenzo est neuvième devant Miller qui prive Folger du top 10.

Rossi prend la tête du championnat.

#AmericasGP MotoGP Course : Classement

1. Marc Marquez ESP Repsol Honda Team (RC213V) 43m 58.770s
2. Valentino Rossi ITA Movistar Yamaha MotoGP (YZR-M1) 44m 1.839s
3. Dani Pedrosa ESP Repsol Honda Team (RC213V) 44m 3.882s
4. Cal Crutchlow GBR LCR Honda (RC213V) 44m 6.408s
5. Johann Zarco FRA Monster Yamaha Tech 3 (YZR-M1)* 44m 6.727s
6. Andrea Dovizioso ITA Ducati Team (Desmosedici GP17) 44m 12.828s
7. Andrea Iannone ITA Team Suzuki Ecstar (GSX-RR) 44m 14.261s
8. Danilo Petrucci ITA Octo Pramac Racing (Desmosedici GP17) 44m 15.542s
9. Jorge Lorenzo ESP Ducati Team (Desmosedici GP17) 44m 16.749s
10. Jack Miller AUS Estrella Galicia 0,0 Marc VDS (RC213V) 44m 17.264s
11. Jonas Folger GER Monster Yamaha Tech 3 (YZR-M1)* 44m 17.673s
12. Scott Redding GBR Octo Pramac Racing (Desmosedici GP16) 44m 27.505s
13. Tito Rabat ESP Estrella Galicia 0,0 Marc VDS (RC213V) 44m 28.811s
14. Hector Barbera ESP Reale Avintia Racing (Desmosedici GP16) 44m 30.134s
15. Alvaro Bautista ESP Pull&Bear Aspar Team (Desmosedici GP16) 45m 5.317s
16. Bradley Smith GBR Red Bull KTM Factory Racing (RC16) 45m 20.860s
17. Aleix Espargaro ESP Factory Aprilia Gresini (RS-GP) +2 laps
Sam Lowes GBR Factory Aprilia Gresini (RS-GP)* DNF
Pol Espargaro ESP Red Bull KTM Factory Racing (RC16) DNF
Loris Baz FRA Reale Avintia Racing (Desmosedici GP15) DNF
Maverick Viñales ESP Movistar Yamaha MotoGP (YZR-M1) DNF
Karel Abraham CZE Pull&Bear Aspar Team (Desmosedici GP15) DNF

 



Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team