Que l’image est à la fois symbolique et triste : Jorge Lorenzo, le poleman de la dernière édition du Grand Prix d’Aragón, a passé quasiment l’intégralité des deux premières séances d’essais libres MotoGP en dernière position…

C’est le triste bilan d’une adaptation à la Honda plus que laborieuse et d’une condition physique très loin d’être à son meilleur niveau.

La FP1 a été très difficile pour le pilote de Majorque puisque celui-ci l’a conclue à plus de quatre secondes de son coéquipier, en dernière position. L’après-midi, l’écart était davantage réduit mais il a fallu attendre les dernières minutes pour que le pilote Honda abandonne la lanterne rouge au profit d’une 17e place avant de reculer de trois positions lors des dernières secondes.

Au classement combiné, Jorge Lorenzo figure donc à la 20e position, à 2,8 secondes de son véloce coéquipier Marc Márquez.

Seule consolation, il s’avère être le pilote le plus rapide en ligne droite, atteignant 334,4 km/h sur sa Honda RC213V.

Officiellement, Jorge Lorenzo souffre d’un manque de feeling : « Nous avons eu du mal avec le feeling aujourd’hui et j’espérais être plus compétitif après notre meilleur départ à Misano. Durant l’après-midi, j’ai pu m’améliorer un peu, mais je cherche encore à combler l’écart. Malheureusement, il semble qu’il va pleuvoir demain, ce qui rendra les choses un peu plus difficiles pour nous car nous aurons moins de temps pour régler la moto, mais je pourrai courir un peu sur le mouillé. »

De façon moins officielle, le quintuple champion du monde, qui vient d’effectuer une année complète sans monter sur le podium ni même obtenir un top 10, explique : « Ça fait un an depuis ce qui s’est passé. Tout a commencé ici, puis en Thaïlande, en pré-saison avec les scaphoïdes, et à Assen. Il y a eu quatre blessures très importantes, et bien que la dernière soit la pire, les autres ont aussi été difficiles et ont conditionné les résultats. La situation est sombre, c’est quelque chose qu’on ne peut nier. Avant la blessure, je n’étais pas 100 %, mais depuis, c’est beaucoup plus compliqué. C’est la blessure la plus lente de ma carrière. Je m’améliore petit à petit mais ça n’aide pas d’avoir à courir chaque semaine. Je n’ai toujours pas eu le temps de récupérer, je ne suis plus ce que j’étais. Je n’ai plus le dos que j’avais, ni du point de vue osseux, ni musculaire. Ça fait encore mal selon la position et, avec la douleur, on ne peut pas se battre. Après ce Grand Prix, je vais me remettre aux poids, car jusqu’à présent je n’ai même pas pu les toucher, et je vais essayer de gagner de la masse musculaire. Je veux avoir l’énergie pour pouvoir supporter toute une course. »

Paradoxalement au vu de cet état des lieux plutôt sombre, interrogé sur son avenir par Canal+ Jorge Lorenzo répond simplement par : « bien ! »

Classement FP2 du Grand Prix MotoGP d’Aragón :

Classement combiné FP1/FP2 du Grand Prix MotoGP d’Aragón :

Crédit classements : MotoGP.com



Tous les articles sur les Pilotes : Jorge Lorenzo

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team