Le contraste entre certains destins est impressionnant en ce début de saison, entre par exemple celui de Maverick Vinales à qui tout réussit, et celui de Jorge Lorenzo qui semble chuter dans un maelstrom béant sans fond. On retrouve cette même disparité chez les constructeurs, avec Ducati à la peine, Honda et Suzuki qui ne sont pas au mieux, tandis que Yamaha vogue sur la vague triomphale du succès, pendant qu’Aprilia et KTM (avec chacun leur frère Espargaro) progressent à pas de géant.

Après un hiver maussade pour Lorenzo, on avait hâte qu’arrive le Grand Prix du Qatar pout savoir où situer le binôme « GP17-Lorenzo », sur un circuit traditionnellement favorable à Ducati et à l’Espagnol. Favorable à la Desmosedici ? Losail le fut avec la deuxième place d’Andrea Dovizioso derrière l’inévitable Maverick Vinales, à seulement 0.4 de la Yamaha du vainqueur.

Du côté de Jorge, c’était beaucoup moins souriant avec la onzième place à 20 secondes. Oui, l’Espagnol avait perdu un peu de temps en élargissant dans un des premiers virages de Doha, mais non, il n’était pas normal que le Champion du Monde MotoGP 2010, 2012 et 2015 (et 250 en 2006 et 2007) se retrouve à 5 secondes des rookies Alex Rins et Jonas Folger qui débutaient dans la catégorie

Les qualifications du Grand Prix d’Argentine seraient-elle l’occasion de relever la tête pour Lorenzo ? Hélas pour lui ce fut exactement le contraire, avec un médiocre seizième temps qui ne lui permettait pas de participer à la Q2 alors que – cruauté du destin – Karel Abraham installait une GP15 au milieu de la première ligne de la grille, là où tout le monde pouvait bien la voir.

3-ok_tin5291

La course de Jorge prenait fin dès le premier virage en raison d’une chute après un contact avec le pneu arrière d’Andrea Iannone, et juste devant la roue avant de Loris Baz qui devait écarter dans l’herbe pour l’éviter. « Heureusement, je vais bien, expliquait ensuite Lorenzo, parce que Baz m’a presque touché et roulé sur moi. J’ai eu de la chance à ce sujet, car c’était un accident dangereux. Il y a longtemps, peut-être depuis l’Australie en 2009, que je n’avais pas réussi à passer le premier virage, donc je suis très déçu.

« J’avais pris un bon départ et suis parvenu à doubler  quatre ou cinq pilotes, mais en entrant dans le premier virage, tout a été plutôt chaotique, avec beaucoup de pilotes essayant de se dépasser au freinage. J’étais à l’intérieur et soudain, je me suis retrouvé près de Iannone. Malheureusement, j’ai touché sa roue arrière et ai chuté.  

« C’était vraiment dommage que je n’eusse même pas réussi à franchir le premier virage de la course, car aujourd’hui j’avais un bon feeling avec ma moto, mais maintenant il faut que nous continuions à travailler de façon positive comme nous le faisons déjà.

« Je suis déçu parce que j’avais besoin plus que jamais de faire des kilomètres et des tours pour garder l’amélioration que nous avons obtenue pendant le week-end avec ma position sur la moto, avec ma façon de piloter en utilisant plus le frein arrière pour arrêter la moto. Et dans le tour de chauffe, je me suis senti très, très bien.

 1-ok_g024757

« Ça a été difficile, mais au moins je ne suis pas blessé, et nous avons trouvé un bon moyen pour être plus compétitif à l’avenir. J’aurais pu améliorer mon rythme en course, donc probablement qu’avec un bon départ et aucun problème au premier tour, j’aurais pu me battre avec Bautista pour la quatrième, la cinquième place, ou avec le groupe derrière. Je pense que c’était ma place ce dimanche. 

«  A chaque fois, je roule différemment, comme vous devez le faire avec la Ducati. En utilisant le frein arrière pour m’arrêter, je m’améliore beaucoup au freinage. Par rapport à la séance de warm up du dimanche matin, je m’attendais en course à améliorer de trois dixièmes ou une demi-seconde. Mais l’incident s’est déroulé et ma course a été terminée.

« Mon championnat commencera au Texas. J’espère. Parce que le Qatar a été une catastrophe, même si j’ai eu la chance de terminer onzième, en raison de beaucoup de chutes. Et là en Argentine, ma course n’a même pas existé. Donc, à Austin, nous allons commencer le championnat. »

Classement :

1. Maverick Viñales ESP Movistar Yamaha MotoGP (YZR-M1) 41m 45.060s
2. Valentino Rossi ITA Movistar Yamaha MotoGP (YZR-M1) 41m 47.975s
3. Cal Crutchlow GBR LCR Honda (RC213V) 41m 48.814s
4. Alvaro Bautista ESP Aspar MotoGP Team (Desmosedici GP16) 41m 51.583s
5. Johann Zarco FRA Monster Yamaha Tech 3 (YZR-M1)* 42m 0.564s
6. Jonas Folger GER Monster Yamaha Tech 3 (YZR-M1)* 42m 3.301s
7. Danilo Petrucci ITA Octo Pramac Racing (Desmosedici GP17) 42m 5.106s
8. Scott Redding GBR Octo Pramac Racing (Desmosedici GP16) 42m 10.540s
9. Jack Miller AUS Estrella Galicia 0,0 Marc VDS (RC213V) 42m 10.725s
10. Karel Abraham CZE Aspar MotoGP Team (Desmosedici GP15) 42m 11.463s
11. Loris Baz FRA Reale Avintia Racing (Desmosedici GP15) 42m 12.012s
12. Tito Rabat ESP Estrella Galicia 0,0 Marc VDS (RC213V) 42m 26.935s
13. Hector Barbera ESP Reale Avintia Racing (Desmosedici GP16) 42m 27.830s
14. Pol Espargaro ESP Red Bull KTM Factory Racing (RC16) 42m 28.145s
15. Bradley Smith GBR Red Bull KTM Factory Racing (RC16) 42m 28.512s
16. Andrea Iannone ITA Team Suzuki Ecstar (GSX-RR) 42m 31.279s



Tous les articles sur les Pilotes : Jorge Lorenzo

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team