Le constructeur autrichien, Champion du Monde en Moto3 l’an dernier avec Brad Binder, a vécu ce dimanche en Argentine un moment unique dans son histoire quand Pol Espargaro et Bradley Smith ont marqué les premiers points de KTM en MotoGP. Bien sûr, il y a eu sept abandons (six chutes et une casse), mais il faut voir au-delà pour apprécier l’évolution des performances de la RC16.

Présent uniquement en Moto3 la saison dernière, on pourrait croire que KTM a triplé son effort en s’investissant officiellement en plus cette année dans les deux catégories supérieures. Mais la progression est en fait beaucoup plus importante car les techniciens pour la conception, le développement, la fabrication et l’exploitation sont beaucoup plus nombreux en MotoGP que dans les deux autres classes. Malgré cette énorme augmentation des effectifs, le service course KTM n’en a pas moins fortement impressionné en ce début d’année avec les excellentes performances de Miguel Oliveira qui ont valu son premier podium à la toute nouvelle Moto2.

Pour ce qui est de l’évolution de la MotoGP, reprenons les écarts qui la séparaient de la première place. Au Qatar, Pol Espargaro terminait à 33 secondes du vainqueur Maverick Vinales. Son meilleur temps en course (1’57.776), se situait à  1.786 du record du tour établi par Johann Zarco (1’55.990).

Conservons ces bases de comparaison pour l’Argentine, sans tenir compte des qualifications (absentes à Losail). En course, Pol Espargaro terminait en quatorzième position à 43 secondes de Vinales. Concernant le meilleur tour de chaque pilote en course, Maverick Vinales (1’39.694) précédait Pol (1’41.012) de 1.318. Le développement de la piste de Losail étant de 5 380 m et celui de celle de Termas de Rio Honda de 4 806, on note donc une petite progression pour la vitesse – sur le temps au tour – mais pas sur le rythme de course.

175754_pol-espargaro-ktm-rc16-termas-de-rio-hondo-2017

Côté positif, il faut souligner que les deux KTM de Pol Espargaro et de Bradley Smith étaient à l’arrivée en Argentine comme ça avait déjà été le cas quinze jours plus tôt au Qatar. Ce n’est pas anecdotique si l’on compare aux Honda, Ducati, Aprilia et Suzuki officielles. KTM est le seul constructeur dont 100% des machines au départ ont franchi la ligne d’arrivée des deux premiers Grands Prix

Pour Pol Espargaro « Ce qui est le plus important pour les gars et toute l’équipe est que c’est la première fois dans l’histoire que KTM a pris des points en MotoGP. Nous devons être heureux. Mais de l’autre côté, je pense que nous avons eu l’occasion de faire un peu plus. Il nous a manqué un peu de vitesse dans la ligne droite pour dépasser les deux gars avec qui je me battais (Hector) Barbera et Tito (Rabat).

« C’était dommage parce que je me sentais plus rapide aujourd’hui. Nous aurions pu être devant eux à la fin de la course, mais il a été impossible de le faire. Nous avons encore quelques points faibles, mais de l’autre côté, je félicite les gars, ils font un bon travail. Nous progressons par étapes, pour que nous venons de loin, mais nous commençons à voir la lumière. »

175470_bradley-smith-_-pol-espargaro-ktm-rc16-termas-de-rio-hondo-2017

Selon Bradley Smith, « Aujourd’hui a été un grand jour pour nous en tant qu’équipe parce que nous avons marqué nos premiers points. Nous avons fait un bon pas en avant depuis le Qatar où nous n’avons pas pu nous battre avec le groupe qui nous précédait. Ici, nous avons pu rester avec Barbera et Tito pendant la plupart de la course. Je suis vraiment satisfait de ma course.

« Bien sûr, nous devons continuer à améliorer, mais en ce moment nous devons être heureux avec ce que nous faisons course par course. Le prochain GP à Austin va être difficile pour nous. Nous n’avons aucune donnée ou information, il y a 22 virages et ce tracé est très technique, de sorte que ça va être difficile. »

D’après Mike Leitner, responsable du programme KTM MotoGP, « Tout le monde devrait apprécier toutes les choses positives qui sont arrivées ici, et je pense en particulier à l’entreprise qui doit être motivée parce que nous voyons clairement qu’il y a un avenir. Si nous faisons les choses correctement, nous aurons des courses plus intéressantes où l’on pourra se battre avec les autres constructeurs et pilotes.

« C’est ce qui a été super positif aujourd’hui, parce que pour la première fois Pol a pu directement se battre avec d’autres pilotes. Il pouvait encore mieux voir les points forts et les points faibles de la moto et les temps au tour étaient acceptables. C’était pour nous une toute nouvelle piste, et nous devons être réalistes.

« Beaucoup de pistes où nous allons maintenant seront nouvelles pour nous. Nous ne pouvons que prendre le positif avec nous et essayer d’apprendre et d’améliorer. Puis l’année prochaine, lorsque nous reviendrons à ces mêmes endroits, nous aurons déjà atteint un autre niveau. »

175757_pol-espargaro-_-bradley-smith-ktm-rc16-termas-de-rio-hondo-2017

Classement :

1. Maverick Viñales ESP Movistar Yamaha MotoGP (YZR-M1) 41m 45.060s
2. Valentino Rossi ITA Movistar Yamaha MotoGP (YZR-M1) 41m 47.975s
3. Cal Crutchlow GBR LCR Honda (RC213V) 41m 48.814s
4. Alvaro Bautista ESP Aspar MotoGP Team (Desmosedici GP16) 41m 51.583s
5. Johann Zarco FRA Monster Yamaha Tech 3 (YZR-M1)* 42m 0.564s
6. Jonas Folger GER Monster Yamaha Tech 3 (YZR-M1)* 42m 3.301s
7. Danilo Petrucci ITA Octo Pramac Racing (Desmosedici GP17) 42m 5.106s
8. Scott Redding GBR Octo Pramac Racing (Desmosedici GP16) 42m 10.540s
9. Jack Miller AUS Estrella Galicia 0,0 Marc VDS (RC213V) 42m 10.725s
10. Karel Abraham CZE Aspar MotoGP Team (Desmosedici GP15) 42m 11.463s
11. Loris Baz FRA Reale Avintia Racing (Desmosedici GP15) 42m 12.012s
12. Tito Rabat ESP Estrella Galicia 0,0 Marc VDS (RC213V) 42m 26.935s
13. Hector Barbera ESP Reale Avintia Racing (Desmosedici GP16) 42m 27.830s
14. Pol Espargaro ESP Red Bull KTM Factory Racing (RC16) 42m 28.145s
15. Bradley Smith GBR Red Bull KTM Factory Racing (RC16) 42m 28.512s
16. Andrea Iannone ITA Team Suzuki Ecstar (GSX-RR) 42m 31.279s

Photos Gold & Goose pour KTM



Tous les articles sur les Pilotes : Bradley Smith, Pol Espargaro

Tous les articles sur les Teams : KTM MotoGP