Luca Marini avait donné le ton le matin mais l’après-midi, c’est Tom Lüthi qui avait repris l’avantage dans une compétition Moto2 qui connaîtra en Argentine son second Grand Prix de l’histoire avec le moteur Triumph. Comme en MotoGP, 21 pilotes se retrouvents dans la même seconde et on note quelques outsiders affamés désireux de montrer de quoi ils sont capables. Remy Gardner, de bonne famille australienne, est de ceux-là, tandis que les favoris désignés, à l’instar des pensionnaires du team Marc VDS voudraient cesser de se faire tailler des croupières. Qui aura le pas sur les autres ce samedi à Termas de Rio Hondo ?

Avant d’entrer dans le vif du sujet, voici le tableau à ne pas rater pour se remémorer les performances face au sablier…

GP Argentine Moto2™

2018

2019

FP1

1’44.461 Mattia Pasini

1’44.220 Luca Marini
FP2

1’44.802 Álex Márquez

1’43.353 Tom Lüthi
FP3

1’57.379 Remy Gardner

Q1

XXX

Q2

1’56.137 Xavi Vierge

Warm Up

1’55.481 Luca Marini

Course Pasini, Vierge, Oliveira
Record

1’42.809 Johann Zarco 2015

20° dans l’air et 23° sur la piste avec un ciel chargé. Mais la pluie n’est pas crainte. L’enjeu sera de pointer parmi les quatorze premiers pour avoir son ticket d’entrée en Q2.

En 1’43.719, Brad Binder réalise la première référence avec sa KTM. mais le Graal est la performance suisse en 1’43.353.  C’est Lüthi lui-même qui se charge du problème en 1’43.240. Mais le Sud Africain survolté  à la moto autrichienne fait mieux de pour 54 millièmes.

Schrötter chute au virage 5. Il était troisième.

Binder continue son festival. Après avoir bousculé Lecuona au virage 5, il fait de même au même endroit avec Manzi. Pas de quartier ! Mais pour deux millièmes, ce diable de Gardner remet une Kalex en tête. 1’43.184, c’est le chrono à battre à vingt minutes de la fin.

Augusto Fernández tombe lourdement au virage 14.  Aucun drapeau rouge n’est cependant sorti alors que les secours et les commissaires se portent sur l’accident… Le pilote, qui s’est reçu lourdement sur le dos après avoir été éjecté, est évacué sur une civière.

A l’entame du dernier quart d’heure, on a Gardner, Binder, Navarro, Lüthi et Marini dans le top 5. Schrötter, Lowes, Baldassarri, Álex Márquez et Lecuona complètent le top 10. Et 24 pilotes sont dans la même seconde !

Il reste moins de dix minutes et Gardner passe la frontière des 1’43 pour s’ouvrir l’horizon des 1’42. Sam Lowes suit, mais toujours de l’autre côté de la barrière. Binder sur KTM et Navarro sur SpeedUp sont derrière. Bendsneyder met sa NTS dixième.

Les cinq dernières minutes sont entamées. Gardner enfonce le clou en 1’42.815 et Marini est à l’aspi pour dix millièmes. Álex Márquez, Lowes et Lecuona poussent Vierge hors du top 5. Bulega déboule dans le top 10 laissant notamment derrière lui Schrötter Baldassarri et Bendsneyder.

Dans la dernière minute, Lüthi passe troisième et entre dans le club fermé des 1’42 au tour. Jorge Martin fait sensation en s’installant cinquième et premier KTM derrière la SpeedUp de Navarro qui ne démérite pas plus. Baldassarri se sauve de justesse en se classant quatorzième.

Argentine, Moto2, FP3 : chronos


Tous les articles sur les Pilotes : Remy Gardner