S’ils sont 21 à figurer dans la même seconde à l’issue de la première journée du Grand Prix d’Argentine sur le circuit de Termas de Rio Hondo, seuls Andrea Dovizioso, Jack Miller, Maverick Viñales, Cal Crutchlow, Fabio Quartararo, Valentino Rossi, Álex Rins, Marc Márquez, Franco Morbidelli et Takaaki Nakagami sont pour le moment qualifiés pour la Q2.

À cet égard, cette FP3 de 45 minutes sera capitale, si tant est que les pilotes de la catégorie reine puissent encore y améliorer leurs chronos par rapport à hier, ce qui paraît toutefois très probable malgré un ciel bien voilé grâce à une piste maintenant bien gommée et des températures de 22° dans l’air et 23° au sol.

C’est en tout cas la volonté de Johann Zarco, pour le moment classé 17e, qui espère pouvoir intégrer le top 10 au terme de cette séance. Le ticket d’entrée en Q2 est actuellement en 1’39.629.

Voici les références disponibles à l’entame de cette FP3 de 45 minutes:

GP Argentine MotoGP™

2018

2019

FP1

1’40.303 Dani Pedrosa (Voir ici)

1’39.827 Marc Márquez (Voir ici)
FP2

1’39.395 Marc Márquez (Voir ici)

1’39.181 Andrea Dovizioso (Voir ici)
FP3

1’48.896 Marc Márquez (Voir ici)

1’38.471 Marc Márquez
FP4

1’49.358 Marc Márquez (Voir ici)

Q1

1’49.128 Aleix Espargaró (Voir ici)

Q2

1’47.153 Jack Miller (Voir ici)

Warm Up

1’48.428 Marc Márquez (Voir ici)

CourseCrutchlow, Zarco, Rins (Voir ici)
Record

1’37.683 Marc Márquez 2014

Si l’ensemble des pilotes a choisi un pneu arrière médium ou tendre, le Live Timing officiel nous indique que Franco Morbidelli et Jack Miller auraient fait monter un pneu pluie… On note le même montage à l’avant indiqué pour Tito Rabat, ce qui est sans doute une erreur,  tandis que seuls Cal Crutchlow, Danilo Petrucci et Hafizh Syharin utilisent un pneu avant dur.

Le pilote espagnol du team Reale Avintia connaît un souci technique dès son tour de lancement et revient à son box par la voie de sécurité.

À l’issue du premier tour, Andrea Dovizioso imprime le rythme en 1’41.792, un chrono qui sera pulvérisé au passage suivant par Marc Márquez en 1’39.170. La mise en rythme du pilote Honda est assez impressionnante !

Au bout de 3 tours, Johann Zarco réalise le 3e temps de la session, derrière Marc Márquez et Jack Miller.

Marc Márquez réalise 1’39.056 lors de son 4e tour lancé, soit le meilleur temps absolu de ce week-end, puis rentre à son box.

Quand il en ressort, il demande à Cal Crutchlow de cesser de le suivre…

Lors de cette FP3, les pilotes utilisent des stratégies décalées et ne terminent pas leur premier run en même temps. A la mi-séance, la hiérarchie est composée de Marc Márquez, 3 dixièmes devant Maverick Viñales (qui a fait homologuer les anciens ailerons en plus des nouveaux), Jack Miller et son spoiler, Cal Crutchlow, Andrea Dovizioso et son spoiler , Johann Zarco, Danilo Petrucci et son spoiler, Takaaki Nakagami, Valentino Rossi et Jorge Lorenzo.

Miguel Oliveira occupe alors une belle 11e position devant Joan Mir et Álex Rins, tandis que Fabio Quartararo est provisoirement 20e.

À 18 minutes du drapeau à damier, Marc Márquez améliore encore en 1’38.953, peu avant que Takaaki Nakagami s’empare de la seconde position de la séance en 1’39.278. Cela le propulse à la 4e place au classement combiné.

10 minutes avant la fin de séance, Cal Crutchlow (dur/medium) allume les 3 premiers secteurs en rouge et se positionne à la 2e ligne du classement.

Tous les pilotes font alors monter un pneu arrière tendre, à l’image de Valentino Rossi qui remonte en 8e position. Le pilote italien poursuit son effort et se positionne 3e de la séance.

Pendant ce temps, Marc Márquez également en Soft/Soft allume tous les secteurs en rouge et porte la référence provisoire à 1’38.685. Derrière lui, Aleix Espargaró en a bien profité et remonte à la 8e position, ce qui le qualifie provisoirement pour la Q2.

Jack Miller réalise alors un chrono de 1’38.677 qui lui procure la pole position tandis que Andrea Dovizioso chute sans gravité au virage numéro #1.

Mais Marc Márquez n’a pas dit son dernier mot et claque un 1’38.542 qui semble le mettre à l’abri, à 2 minutes de la fin de session.

Jorge Lorenzo intègre alors le top 10 à la 7e position, tout comme, vraiment in extremis, Fabio Quartararo qui remporte une fois de plus la lutte inter rookies.

Ce n’est malheureusement pas le cas pour Johann Zarco qui conclut cette séance en 18e position.

Dans la bataille qui oppose les pilotes KTM, Miguel Oliveira continue sa progression et intercale sa RC16 au milieu des deux motos officielles.

Grand Prix d’Argentine MotoGP, classement  FP3 :

Grand Prix d’Argentine MotoGP, classement combiné FP1/FP2/ FP3 :

Crédit classements: MotoGP.com 

 

Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team