La conférence post-course du Grand Prix d’Argentine réunissait Marc Márquez, Valentino Rossi et Andrea Dovizioso.

Comme à notre habitude, nous reportons ici les propos bruts de Marc Márquez, sans la moindre interprétation journalistique.


Marc Márquez : « je suis bien sûr heureux parce que nous avons gagné et nous menons le championnat, mais je suis encore plus heureux de la façon dont nous avons géré le week-end : c’est l’un de mes week-ends les plus solides de ma carrière MotoGP. Je me suis senti vraiment fort durant toute les séances et j’ai très bien compris les réglages et les pneus. Puis j’ai compris la façon de gérer la course et que c’était durant les premiers tours que je pouvais faire la plus grande différence. C’était la stratégie. Le départ a été parfait, j’étais très concentré et j’ai tout simplement attaqué dès le début. Puis, quand j’ai vu l’écart, j’ai essayé de gérer la course et de la terminer de la bonne façon ».

Vous aviez 2 plans, suivant comment ça se passait au premier virage…

« J’avais le plan A, qui consistait à faire un bon départ et à attaquer dès le début, ou le plan B, au cas où le départ n’aurait pas été très bon, car vous ne savez jamais avec Ducati et leur Holeshot (rires), avec ce système. Je pensais que si cela arrivait, j’économiserais les pneus au début et attaquerais à la fin. Mais j’ai vu que dans le premier tour, l’écart était de 0,7 ou peut-être un peu plus, et j’ai donc simplement continué à attaquer. C’est en particulier lors des premiers tours que j’ai fait la plus grande différence car sur la fin, bien sûr, je n’ai pas attaqué à 100 % puisque j’essayais de gérer les risques ».

Dans ces conditions, à quel point cela a-t-il été difficile de garder votre concentration ?

« Cela n’a pas été très difficile. Par exemple, j’ai plus souffert au Qatar pour suivre les autres et même pour être sur le podium. Mais quelle qu’en soit la raison, dès que je suis sorti du box ce week-end, j’ai été en bonne forme. Et quand vous êtes en bonne condition, avec des sensations agréables, alors tout devient plus facile. Mais c’est vrai que nous devons être satisfaits et apprécier ce week-end, mais au final, OK la différence est grande, mais les 25 points sont les mêmes. Donc oui, heureux, mais il faut continuer à attaquer car nous arriverons bien sûr sur d’autres circuits où nous peinerons davantage. Mais dans ce moment nous avons ces bonnes sensations, nous devons utiliser tout notre potentiel pour prendre les 25 points ».

Vous souvenez-vous à quand remonte la dernière fois où vous étiez en aussi bonne position pour débuter le championnat ?

« L’année dernière. L’année dernière, je ressentais des choses très similaires. Bien sûr, nous n’avons pris aucun point ici mais la vitesse était là. J’ai été très très rapide durant la course mais nous avons commis quelques erreurs et je n’ai pris aucun point. Mais l’année dernière, je me sentais également fort. Nous verrons. J’essaie toujours de rester calme car le championnat est très long, et nous arriverons sur d’autres circuits. Mais ce que je vois, c’est qu’on retrouve toujours les mêmes noms. Ce sont toujours les mêmes noms qui composent le top 5, ce qui veut dire que si vous commettez une erreur, vous pouvez perdre beaucoup de places au championnat ».

Classement Grand Prix d’Argentine MotoGP à Termas de Rio Hondo :

Crédit photos et classement : MotoGP.com

 

 

 



Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team