Marc Marquez sera-t-il présent à la conférence de presse qui débutera aujourd’hui à 17 heures?

C’est la question du jour, ou plutôt celle de ces deniers jours, puisque l’histoire débute lundi matin, quand le pilote Honda se rend à l’aéroport de Barcelone pour prendre son vol vers l’Argentine via Londres.

Là, son vol est retardé de plusieurs heures à cause des mauvaises conditions météo qui règnent sur Heathrow, ce qui incite le numéro 93, par prudence, à ne pas prendre le risque de se retrouver bloqué dans la capitale anglaise.
Retour à la maison, donc, pour un vol à priori moins mouvementé en passant par Madrid mardi en fin de journée.

Hélas, mardi soir, toujours à cause d’un retard des compagnies aériennes, Marc Marquez et son staff ratent leur correspondance dans la capitale espagnole et se retrouvent contraints d’y passer une nuit non prévue.

Embarquant mercredi à 11h50 dans l’Airbus A340 du vol Iberia  , ils se sont posés hier soir à 19h45 locales à Buenos Aires, soit trop tard pour prendre le dernier charter mis en place par la Dorna pour relier les 1000 kilomètres séparant la capitale argentine de Santiago del Estero, l’aéroport qui dessert le circuit de Termas de Rio Hondo, distant de 70 kilomètres.

En ce moment en Argentine, c’est donc à une véritable course contre la montre que se livre Marc Marquez pour tenter d’être présent à la conférence de presse qui débutera à midi heure locale, soit 17 heures en France.

S’il n’y arrivait pas, la Dorna n’appliquerait sans doute pas les pénalités prévues en cas d’absence aux événements médiatiques, mais les bookmakers lui donnent toutefois une bonne chance de réussite…
Réponse dans une heure et demie !



Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team