ASBK J1 : Wayne Maxwell mène les essais libres de vendredi à The Bend, Jack Miller 5e en Panigale V4R de série

par | 3 décembre 2021

L’excitation entourant la dernière manche du championnat australien de Superbike s’est considérablement accrue avec l’arrivée de Jack Miller. La star de l’équipe Ducati Factory MotoGP en a surpris plus d’un lorsqu’il a annoncé son intention de participer à la dernière manche de l’ASBK, et encore plus lorsque nous avons appris qu’il avait acheté sa propre moto et qu’en raison des restrictions du règlement MotoGP, il utilisera un ECU standard : sa machine ne sera donc pas spécifiquement adaptée à la compétition.

La Ducati Panigale V4R qu’utilise Jack Miller est une ex-moto du Team DesmoSport Ducati Australian Superbike, sur laquelle la configuration électronique Marelli est remplacée par l’électronique standard. La configuration standard Ducati est toujours meilleure que le kit électronique utilisé par la plupart des concurrents de l’ASBK, et était assez bonne pour établir des records du tour ces dernières saisons. Jack Miller n’est pas autorisé à utiliser le kit de course Marelli en raison des restrictions imposées aux pilotes MotoGP en ce qui concerne les spécifications des motos qu’ils sont autorisés à piloter, en dehors des tests officiels MotoGP. Néanmoins, en Championnat ASBK, ECU mis à part, les motos sont très proches de la série, cela n’empêchera pas Jack Miller de réaliser de bons chronos.

 

 

Les pilotes locaux d’Australie du Sud Arthur Sissis et Daniel Falzon avaient mené la FP1, mais Jack Miller a réussi à les dépasser tous les deux avec un dernier tour rapide en FP2 pour terminer en tête des feuilles de temps. Le circuit et la température ambiante avaient baissé de quelques degrés lorsque la FP3 s’est déroulée à 16h25 heure locale et Arthur Sissis n’a pas perdu de temps pour mettre en place une nouvelle bataille avec son ancien partenaire d’entraînement Jack Miller, bouclant les 4,95 km du tracé en 1’52.041 pour revenir en tête du classement combiné au début de la FP3.

Les systèmes de chronométrage Australiens, qui sont utilisés dans le championnat depuis plus de 20 ans et réputés pour leur fiabilité, ont eu un problème qui a empêché tout le chronométrage en direct de se mettre à jour pendant plus de 20 minutes … Quand il est revenu en ligne, affichait toujours Arthur Sissis au sommet après avoir amélioré son chrono en 1’51.877. Daniel Falzon pointait à la deuxième position avec un 1’52.143, tandis qu’Oli Bayliss avait évidemment trouvé une réponse à ses problèmes des séances précédentes et est remonté en 3e position avec un temps de 1’52.237.

 

 

Wayne Maxwell a ensuite amélioré son chrono, réalisé en 1’52.249, repoussant Jack Miller à la septième place des classements combinés. Arthur Sissis était ensuite à nouveau plus rapide, en 1’51.717, avec cinq minutes restantes dans cette FP3 pour battre ce nouveau chrono de référence. Et Wayne Maxwell, le leader du championnat, a réalisé un temps de 1’51.686 a repris la tête du classement dans les dernières minutes à son rival Arthur Sissis.

Au classement cumulé, Wayne Maxwell a terminé la première journée en tête devant Arthur Sissis et Daniel Falzon, tandis qu’Oli Bayliss est remonté quatrième. Jack Miller n’a pas pu améliorer son chrono et pointe cinquième au cumul des temps. Glenn Allerton place sa BMW à la sixième position, suivi de près par la Yamaha de Cru Halliday. Josh Hook n’a pas non plus pu améliorer son chrono, et est quant à lui huitième.

L’action australienne de Superbike commencera à devenir un peu plus sérieuse demain samedi, avec un programme de séances d’essais chronométrés de 40 minutes commençant à 10h40, heure locale (soit 00h40 en France). Les neuf premiers de cette session iront directement en Q2. Le reste des pilotes devra d’abord disputer une session Q1 de 15 minutes à 15h20 (05h20 en France, pour les lève tôt), dont les trois premiers rejoindront les neuf pilotes déjà qualifiés en Q2, afin de décider de la grille de départ de la course qui aura lieu dimanche. Bien que la course ait une distance de la moitié de ce à quoi Jack Miller est habitué, imaginez à quel point ce sera court pour Josh Hook, qui a l’habitude du Championnat EWC et des courses de 24 heures.

Classement de la séance FP1 de l’Alpinestars Superbike à The Bend :

Classement de la séance FP2 de l’Alpinestars Superbike à The Bend :

Classement de la séance FP3 de l’Alpinestars Superbike à The Bend :

Crédit classement & photos : ASBK

Tous les articles sur les Pilotes : Jack Miller