Leader du Championnat en arrivant à Austin, le team Estrella Galicia 0,0 a été présent aux avant-postes tout au long du week-end et rentre forcément un peu déçu de la course. Arón Canet et Alonso López ont, en effet, tous deux rencontré des difficultés.


On se souvient avec quel panache Arón Canet avait dominé le Grand Prix d’Austin l’an dernier, avant de malheureusement chuter en course. Cette année, la domination a été du côté de Jorge Martín. Néanmoins, Canet a toujours été dans le top 5 tout au long du week-end, et pouvait espérer jouer le podium dimanche.

Malheureusement, tout ne s’est pas passé comme prévu, et le pilote espagnol a rencontré des difficultés qu’il ne sait pas trop expliquer : « J’ai eu du mal à tenir le rythme en course, j’avais des problèmes dans la ligne droite et je n’en connaissais pas trop la cause. Nous devons encore analyser les données. Nous avons au moins amélioré le résultat de l’an dernier. Mon équipe a très bien travaillé durant tout le week-end. »

En raison de ces problèmes, Canet a commencé à rétrograder, et s’est malheureusement fait enfermer dans le groupe de poursuivants. A la mi-course il est descendu jusqu’à la douzième place, mais a réussi à remonter pour terminer huitième, un résultat loin de ce qu’il attendait : « En début de course j’étais bien situé mais, au fur et à mesure que les tours ont passé, j’ai rencontré des difficultés dans certaines parties du tracé. Cela s’est accentué, et je me suis retrouvé ensuite au milieu de nombreux pilotes avec lesquels je ne pouvais pas avancer. »

Bien qu’il ait perdu la tête du Championnat, il reste deuxième à seulement sept points du leader, ce qui le rend confiant pour la suite : « Malgré le résultat, je pense que nous sommes très forts. A présent nous devons vérifier ce qu’il s’est passé et continuer de travailler pour le Grand Prix d’Espagne, où nous avons gagné l’an dernier. Nous travaillerons sans aucun doute pour essayer d’égaler ce résultat. »

Le week-end a été plus difficile pour son coéquipier Alonso López qui découvrait ce circuit très technique. En bas du classement à chaque séance, le rookie a progressé petit à petit : « Nous avons eu du mal à avoir un bon rythme tout au long du week-end car c’est un tracé dont les virages ne ressemblent en rien aux circuits européens. Nous avons cependant progressé jour après jour, et cette expérience sera bénéfique pour l’an prochain. Au final j’ai réussi à m’adapter à ce circuit et mon rythme a augmenté de façon régulière. »

Qualifié vingt-deuxième, il est remonté en course pour terminer en dix-septième position, son meilleur résultat du week-end. Même s’il a décroché une magnifique sixième place en Argentine, il savait que ce Grand Prix serait plus compliqué, et a fait preuve de beaucoup de maturité en course : « J’ai récupéré des places durant la ligne droite du départ, mais on m’a touché dans le premier virage, et j’ai failli tomber. J’ai affronté la course avec sérénité, en sachant que je ne pouvais pas me battre parmi les dix premiers avec le rythme que j’avais. »



Tous les articles sur les Pilotes : Alonso Lopez, Aron Canet

Tous les articles sur les Teams : Estrella Galicia 0,0