Pour cette troisième manche de la saison, le pouvoir est à prendre en Moto3. Le tracé d’Austin ne convient pas en effet au leader du classement général, Kaito Toba (Honda, Honda Team Asia),  qui partira de loin dans cette course qui sera placée sous le signe d’une piste au bitume dégradé. L’occasion pour Fenati (Honda, Snipers Team) d’effacer les ardoises du Qatar et de l’Argentine afin de se remettre en ligne dans la course au titre. mais Antonelli  (Honda, SIC58 Squadra Corse), auteur de la pole position est dans la même disposition d’esprit tout comme Canet (KTM, Sterilgarda Max Racing Team). On n’oubliera pas non plus un Masia (KTM, Bester Capital Dubaï), dernier vainqueur en date et qui pourrait tout autant rafler la mise au Texas… 

Avant de se lancer dans la mêlée, voici le tableau qui nous rafraîchit la mémoire…

Moto3™

2018

2019

FP1

2’20.005 Jorge Martin

2’18.536 Romano Fenati
FP2

2’17.423 Jorge Martin

2’16.679 Romano Fenati
FP3

2’17.499 Lorenzo Dalla Porta

Séance annulée pour cause d’orage
Q1

XXX

2’33.777 Darryn Binder
Q2

2’18.629 Jorge Martin

2’31.346 Niccoló Antonelli
Warmup

2’18.731 Gabriel Rodrigo

2’18.262 Romano Fenati
Course Martin, Bastianini, Bezzecchi
Record

2’14.644 Arón Canet 2017

Un fort vent, 15°dans l’air et 24°sur une piste que le soleil irradie, telles sont les conditions proposées pour ce Grand Prix des Amériques millésime 2019 qui comptera 17 tours. Raul Fernandez (KTM, Angel Nieto Team) part en tête devant Antonelli et Gabriel Rodrigo (Honda, Kömmerling Gresini Moto3). Mais le pole man reprend le pouvoir quelques virages plus loin. Fenati est seulement seizième Masiá septième et Canet neuvième. Pour tenir la distance, voici le choix des gommes.

Antonelli fait le forcing pour se dégager de l’aspiration de Rodrigo qui est à présent son dauphin après un tour. Can Öncü (KTM, Red Bull KTM Ajo) tombe au virage 4. C’est sa deuxième chute de la journée après celle de ce matin. Rodrigo passe en tête et Darryn Binder (KTM, CIP-Green Power) s’invite dans le top 3. Masiá est dixième et Fenati reste seizième.

Canet réalise le tour le plus rapide. Il est septième. Les dix premiers sont quasiment dans le même seconde… Sous le commandement d’Antonelli qui voit le bouillant Binder le coller. Tellement d’ailleurs qu’il lui prend les commandes après trois tours. Mais ça ne dure pas, faisant une goutte d’eau après un guidonnage au virage 7.

Après 4 tours, Alonso López (Honda, Estrella Galicia 0,0 Marc VDS) mène la mêlée devant Binder, toujours aussi survolté. Fenati est douzième à 1s4 et Toba 21eà 7s. Suzuki (Honda, SIC58 Squadra Corse) décide de se porter en tête et Binder reste toujours le second.

Suzuki attaque et prend quatre dixième d’avance. Suffisant ? Que nenni, d’autant plus que Canet dégoupille et entre dans le trio de tête en étant le seul à tourner en 1’46. Il est même second après six tours. Fenati est 13e. Binder malgré toute sa hargne glisse quatrième. Viu chute au virage 2.

Suzuki et Canet se détachent du reste de la meute après 7 tours. Binder est troisième à 1s du leader japonais. Mais il doit laisser sa place à Migno (KTM, Bester Capital Dubaï) qui réalise le meilleur tour. Il y a deux Honda et trois KTM dans le top 5.

A 9 tours du but, Suzuki creuse l’écart sur Canet et Migno résiste avec Rodrigo, López et Binder dans son sillage. Arbolino(Honda, Snipers Team) est sixième alors qu’il est parti 18e.  C’est l’équipier de Fenati qui fait moins bonne impression puisqu’il est neuvième.

Tom Booth-Amos (KTM, CIP-Green Power) chute au virage 9. devant, les positions sont figées mais dans le reste du peloton, c’est la foire d’empoigne. Fenati et Jakub Kornfeil (KTM, Redox PruestlGP) s’accrochent pour le compte au virage 18. L’Italien a perdu le contrôle de sa moto que Kornfeil n’a pu éviter. Les chances au championnat du premier cité sont déjà hypothéquées. Le leader du championnat Toba chute au virage 18. la course au titre est relancée !

A six tours du terme, Suzuki baisse de rythme si bien que Canet et Migno recollent. C’est ce dernier qui semble le plus en forme au vu de ses chronos. Il n’a pas gagné depuis le Mugello 2017. A 5 tours du terme, l’Italien passe second.

Mais Suzuki craque en chutant au virage 7. Migno prend la tête devant Canet. un doublé KTM se dessine. López et Rodrigo sont en lutte pour la dernière marche du podium.

 

A deux tours du bute, Canet revient sur Migno et le passe. Le pilote de Max Biaggi semble en mesure de filer vers sa première victoire de la saison qui serait aussi synonyme de leadership au championnat. Sasaki chute au virage 6 pendant que Rodrigo attaque et passe aussi Migno. Pour le dernier tour, la victoire se jouera à quatre puisque Masiá s’en mêle !

Un dernier tour mené tambour battant par Canet. Il rafle la mise devant Masiá qui prend la tête au classement général à égalité avec le vainqueur du jour, Migno, Rodrigo et Antonelli.

Austin Moto3 Course : classement

Crédit classement : MotoGP.com

 

 

 

 

Tous les articles sur les Pilotes : Aron Canet

Tous les articles sur les Teams : Max Racing Team