Après sa lourde chute lors du test post-Grand Prix de Valencia, les docteurs le lui avaient imposé: “Repos obligatoire pendant un mois!”

Alex Rins était donc contraint à une inactivité forcée durant 30 jours et, conformément au mental de tout pilote, il a dû les compter ces jours, puisque dès le laps de temps échu, il a sauté sur une moto. En l’occurrence, une Suzuki du team pour s’entraîner à Rufea avec ses petits camarades qui concourront demain au Superprestigio.

Pas question pour autant de participer à l’épreuve hivernale, les fractures étant encore trop récentes !

Alex Rins: “Cette année, je ne vais pas le courir, ça ne sert à rien. Hier, ils m’ont donné la liste des fractures que je m’étais faites à Valence (rires).”

C’est avec plaisir que nous voyons le coéquipier d’Andrea Iannone au sein du team Ecstar Suzuki remonter sur des roues.



Tous les articles sur les Pilotes : Alex Rins

Tous les articles sur les Teams : Team Suzuki Ecstar