C’était à Silverstone que devait avoir lieu en ce week-end pascal la première manche du Championnat britannique de Superbike. Mais la situation sanitaire ne l’a pas permis, et les courses suivantes prévues la 3 mai à Oulton Park et à Donington le 24 mai ont également été repoussées à des dates ultérieures.

L’organisateur du BSB, MotorSport Vision Racing, envisage plusieurs possibilités pour sa reprise d’activité. Il s’agit du championnat national le plus important dans le monde, depuis que le championnat américain a diminué en prestige et en qualité, et que le CEV espagnol est devenu un Championnat du Monde junior. Le CEV mène plutôt vers les Grands Prix, alors que le BSB forme plutôt des pilotes pour le Championnat du Monde Superbike. Ainsi le vainqueur de l’édition 2019, Scott Redding sur Ducati, a-t-il intégré l’équipe d’usine en mondial SBK cette année.

Stuart Higgs, qui dirige l’organisation du BSB au sein de MotorSport Vision Racing (qui possède également plusieurs circuits et met sur pieds des courses automobiles) travaille sur plusieurs hypothèses, qu’il lui faudra adapter au fur et à mesure en fonction de l’évolution de la crise sanitaire.

« Nous essayons d’anticiper tous les scénarios possibles avec un redémarrage éventuel dès le mois de juin jusqu’en septembre et de jouer avec plusieurs modèles », a déclaré Higgs, qui s’est remis après avoir présenté des symptômes bénins du virus, à Bikesportnews.com.

« Tout ce que nous mettons en place doit être durable pour le public et tous ceux qui participent à l’organisation d’un tel événement. »

« Il faut que ce soit à petits pas, mais je suis prêt à ce que nous nous en sortions. Le sport fait partie intégrante de la vie de chacun et nous devons essayer d’aller de l’avant et d’être aussi positifs que possible. »

« Du point de vue d’un championnat national, nous avons des avantages évidents par rapport à un championnat mondial dans la mesure où notre géographie d’opération est contenue, nous n’avons pas à déplacer quatre jumbo jets remplis de matériel et de fret à travers le monde. »

« Cela, ajouté à notre position évidente en tant qu’exploitant de la plupart des circuits britanniques et à nos excellentes relations avec les circuits indépendants, avec lesquels nous sommes dans une phase constante de dialogue. »

« Courir avec les portes des circuits closes pour le public est une option, mais je dois dire que c’est clairement et distinctement l’option que nous préférons le moins, cela n’a aucun sens de diffuser une série uniquement pour un public de téléspectateurs, les aspects économiques ne s’additionnent pas et je ne pense pas que ce soit le but du championnat. »

« Septembre est probablement le dernier mois que nous pouvons utiliser pour démarrer le championnat. Ce n’est généralement pas un mauvais mois au Royaume-Uni. Nous avons eu dans le passé en septembre quelques jours de météo magnifique, mais nous avons aussi eu quelques jours de mauvaise météo. Mais nous avons aussi presque dû annuler des manches en juillet auparavant en raison des intempéries. »

« Je pense que de manière réaliste, le dernier week-end d’octobre n’est pas irréalisable. Évidemment plus tôt nous commençons, plus nous pouvons nous étaler. »

« Ce que je ne souhaite pas faire, c’est dire que nous avons sept week-ends, et courir pendant les sept à la suite, c’est complètement irréaliste. »

 

 

Ci-dessus, avec Carmelo Ezpeleta.

Source : Bikesportnews.com

Photos © MotorSport Vision Racing et Motogp.com / Dorna



Tous les articles sur les Pilotes : Scott Redding