Le système actuel des qualifications MotoGP nous est maintenant familier depuis 2013.

A l’issue des trois premières séances d’essais libres, les 10 pilotes les plus rapides sont sélectionnés pour la Q2, la Q1 venant y repêcher les 2 plus rapides parmi le reste du plateau.

Dans les colonnes d’Autosport, Carl Crutchlow pense que c’est un fonctionnement contre-productif qui fait perdre du temps à tout le monde et vise directement la seconde moitié du plateau: “Chaque fin de séance est une séance de qualification. C’est juste une perte de temps pour tout le monde. Chacun ne fait juste que gaspiller des pneus. Ils ne se soucient pas s’ils n’en auront plus pour la Q2, ils veulent juste être 12e sur la grille.
C’est difficile, parce que personne ne peut travailler, et ces gars-là, ils sont sixième sur la grille, mais 40 secondes derrière en course et nulle part, parce qu’ils ont utilisé leur allocation de pneus.”

Cal Crutchlow pense qu’il serait préférable de déterminer l’accès à la Q2 en se basant seulement sur la FP3: “Nous voulons faire que la FP3 soit la seule fois où vous puissiez être sélectionné, mais je ne pense pas que cela se produira, à cause du spectacle, à cause des télévisions. Même la première séance d’essais libres est maintenant une séance de qualification à la fin; c’est tout simplement une perte de temps.”

Cette année, Cal Crutchlow est repassé 8 fois par la Q1, s’y repêchant 6 fois, ceci expliquant sans doute cela…



Tous les articles sur les Pilotes : Cal Crutchlow

Tous les articles sur les Teams : LCR Honda