La F1 vient de publier un premier calendrier comportant 8 dates sur 6 circuits en Europe, entre juillet et septembre.

Au cours des deux derniers mois, la Formule 1 a travaillé en étroite collaboration avec tous les partenaires, les autorités, la FIA et les dix équipes pour créer un calendrier révisé qui permettra un retour à la compétition d’une manière sûre pour les communautés visitées et l’ensemble de la Formule 1. En raison de l’évolution continue de la situation du Covid-19 au niveau international, les détails d’un calendrier plus étendu seront finalisés dans les semaines à venir, avec pour objectif d’avoir un total de 15-18 courses avant la fin de la saison en décembre.

Il est actuellement prévu que les courses d’ouverture seront des événements à huis-clos.

3-5 juilletFORMULE 1 ROLEX GROSSER PREIS VON ÖSTERREICH (Spielberg, Autriche)
10-12 juilletFORMULE 1 PIRELLI GROSSER PREIS DER STEIERMARK (Spielberg, Autriche)
17-19 juilletFORMULE 1 ARAMCO MAGYAR NAGDÍJ (Budapest, Hongrie)
31 juillet – 2 aoûtFORMULA 1 PIRELLI BRITISH GRAND PRIX (Silverstone, Royaume-Uni)
7-9 aoûtEMIRATES FORMULA 1 GRAND PRIX DU 70E ANNIVERSAIRE  (Silverstone, UK)
14-16 aoûtFORMULA 1 ARAMCO GRAN PREMIO DE ESPAÑA (Barcelone, Espagne)
28-30 aoûtFORMULA 1 ROLEX BELGIAN GRAND PRIX (Spa-Francorchamps, Belgique)
4-6 septembreFORMULE 1 GRAN PREMIO HEINEKEN D’ITALIA (Monza, Italie)

Porte-étendard de la puissante industrie automobile, la F1 a ainsi obtenu des certitudes qui sont de très bon augure pour les épreuves MotoGP qui espèrent se dérouler sur les mêmes circuits, car on voit quand même mal les autorités locales accepter la F1 et refuser le MotoGP en Autriche et en Espagne, voire même en Italie.

Ces circuits communs sont au nombre de deux, en Autriche et à Barcelone, avec, à chaque fois, la F1 faisant son spectacle avant les motos.

Red Bull Ring : F1 (5 et 12 juillet), MotoGP (16 et 23 août)

Barcelone : F1 (16 août), MotoGP (11 ou 18 octobre)

A l’inverse, pour ceux qui suivent les deux disciplines phares des sports mécaniques, le resserrement des calendriers sur la deuxième partie de saison devrait inévitablement engendrer quelques collisions, à l’image du 19 juillet qui verra la F1 en Hongrie et le MotoGP à Jerez, du 9 août (Silverstone F1 vs Brno MotoGP), du 16 août (Barcelone F1 vs Red Bull Ring MotoGP) et du 6 septembre (Monza F1 vs Misano MotoGP). Soit la moitié des épreuves.

Les deux promoteurs s’étant toujours arrangées au mieux, il est encore possible que le calendrier MotoGP se finalise en tenant compte dans la mesure du possible du programme F1, mais, de toute façon, nous n’allons pas faire la fine bouche…

Un premier calendrier MotoGP est attendu d’ici une dizaine de jours, puis un second sera publié fin août ou début septembre concernant la deuxième partie de saison, avec l’intégration éventuelle de deux courses en Asie (Sepang et Buriram).