Les grandes manœuvres en cours chez Ducati, marquées par l’arrivée de Jack Miller au sein du team officiel, a réveillé le marché des transferts. Avec un Danilo Petrucci à présent dans l’expectative, les autres pilotes qui doivent toujours assurer leur avenir se rappellent au bon souvenir de leur actuel employeur. Il en est ainsi d’Aleix Espargaró chez Aprilia qui se dit qu’il est temps de prendre ses précautions…

Danilo Petrucci a débuté en MotoGP avec un projet Ioda dont la machine n’était autre qu’une base de RSV4 de WSBK. Même si les choses ont bien changé depuis avec un projet Aprilia à présent armé d’un authentique prototype, cette particularité peut compter dans le cas de négociations possibles. Justement, Petrux sait maintenant qu’il ne sera plus un pilote du team officiel Ducati, et que son avenir en MotoGP est à ce point limité que s’il veut y rester, il devra quitter l’auvent de Borgo Panigale. Pendant ce temps, rien n’est encore fait sous celui de Noale qui accueille cette année une intéressante toute nouvelle RS-GP

Aleix Espargaró a évalué cette situation et rappelle donc à Aprilia qu’il est prêt à entrer dans le dur au sujet du renouvellement de son bail : « les discussions étaient en attente jusqu’à il y a deux semaines, mais maintenant nous sommes sur le point de parvenir à un accord », affirme le pilote de 30 ans. « J’ai toujours dit que je voulais qu’Aprilia travaille et que je puisse terminer ma carrière chez Aprilia ».

“Si je renouvelle avec Aprilia, ce sera mon dernier contrat”

La nouvelle RS-GP, qui a fait ses débuts sur la piste lors du test de Sepang début février, a séduit le frère de Pol : « je sais déjà à quoi ressemble la moto. Elle est beaucoup plus compétitive qu’auparavant, mais le plus important est le projet technique ».

Aleix Espargaró a également déclaré : « si je renouvelle avec Aprilia, ce sera mon dernier contrat. Je ne sais toujours pas si ce sera deux ans ou plus. Ce que je ne veux pas, c’est qu’il y ait un blocage comme cela s’est produit avec Aprilia au cours des trois dernières années. Je leur fais confiance et je veux que le projet technique se développe et, si c’est assuré, je veux être le leader de cette équipe ».

C’est ce qui s’appelle prendre date. Reste qui si Aleix Espargaró s’efforce d’étendre la collaboration avec Aprilia, il y a un gros point d’interrogation sur son coéquipier. Andrea Iannone est ainsi suspendu pour 18 mois à moins que l’appel devant le Tribunal international des sports ne soit couronné de succès. « Ils veulent prolonger le contrat avec Andrea Iannone », a révélé Espargaró, se référant à son employeur de Noale. “Petrux” ne serait donc envisagé que si Andrea Iannone se retrouvait hors-circuit… Mais il reste un danger dans les parages et l’Espagnol le reconnait volontiers : « Jack Miller avait déjà une moto officielle en 2019 et ses résultats sont similaires à ceux de Petrucci. Je pense que Danilo est sous-estimé, sa situation est compliquée. Maintenant, il semble que Miller soit le nouveau Casey Stoner et que Danilo ne soit plus nécessaire, alors qu’en 2019, avec la même moto, ils ont marqué pratiquement les mêmes points. Le temps met chacun à sa place. Jack est jeune et talentueux, on verra s’il se débrouille bien en Ducati. Pour moi, le meilleur pilote de Ducati est Dovizioso et ce serait une grande perte pour eux s’ils ne continuaient pas ensemble “.

 



Tous les articles sur les Pilotes : Aleix Espargaro

Tous les articles sur les Teams : Aprilia Racing Team Gresini