Suite au décès de Luis Salom l’année dernière, deux grosses modifications ont été effectuées sur le circuit de Barcelona-Catalunya. Elles obéissent grosso modo au même raisonnement : puisque l’on ne pouvait pas augmenter la distance entre la piste et les murs qui mettent fin aux bacs à graviers, il fallait diminuer la vitesse de passage dans les virages concernés.

Ainsi, le virage numéro 10, qui termine la deuxième ligne droite du circuit, est non seulement avancé, augmentant d’autant la zone de dégagement, mais surtout resserré, ce qui oblige les pilotes à freiner plus tôt.

De même, le funeste virage dorénavant appelé numéro 13 est resserré pour les mêmes raisons, ce qui a obligé à construire une nouvelle chicane (virages 14 et 15) pour récupérer le tracé habituel.

C’est cette dernière modification qui plaît le moins aux pilotes, même si, comme Esteve Rabat nous en fait part, ils en comprennent les raisons.

Esteve Rabat : « le plus important dans ces changements, c’est qu’ils améliorent la sécurité. Malheureusement, ils enlèvent un petit quelque chose au tracé.

Avant, le virage 10 était plus long, avec une entrée plus rapide et une vitesse de passage plus élevée. Mais le mur étant trop près, et la zone de dégagement ne pouvant être augmentée, il n’y avait pas d’autres solution que de modifier le tracé. Désormais, c’est plus stop and go avec un angle plus serré, un peu comme sur le circuit des Amériques au Texas. Mais ça n’est pas seulement l’angle qui fait la différence, l’asphalte a lui aussi changé et il y a quelques bosses dont il faut se méfier. On peut facilement se faire piéger et aller à la faute, même si la chute serait plus lente.

Le virage est très technique maintenant. Il faut être précis au niveau de la trajectoire et remettre les gaz en douceur. Et il n’est désormais plus possible de doubler sur les freins dans la descente vers le virage dix.  »

« La nouvelle chicane –virages 13, 14 et 15- est très différente de ce qu’elle était avant, mais aussi plus sûre. C’est lent et technique. Il est possible de doubler dans le virage 13, mais il y a des risques de se sortir et il faudra faire attention. Il faut aussi se méfier des vibreurs dans les virages 14 et 15 car ils sont hauts et très bosselés. Facile de tomber en passant dessus à l’entrée ou à la sortie.

Le plus gros problème, c’est qu’il est possible de couper la chicane et donc de gagner du temps, ou de tomber et de voir la moto traverser la piste à la sortie. La direction de course devra être très attentive pour pénaliser les pilotes à bon escient.  La nouvelle chicane est beaucoup plus basse que celle que nous avions utilisée l’an dernier et il sera possible de passer plus vite dans le virage 16, ce qui permettra d’aller plus vite dans la ligne droite.

 Je suis d’accord avec les pilotes qui disent que ces modifications ont dénaturé le circuit, mais il ne faut pas non plus oublier pourquoi ces changements ont eu lieu. Et ces modifications ont été apportées à la demande des pilotes.

Pour moi, au final, ça ne change pas grand-chose. J’aime toujours ce circuit et je suis impatient de courir devant mon public avec une bonne séance de test ici même. Le tracé semble convenir à notre moto »

 



Tous les articles sur les Pilotes : Esteve Rabat, Esteve Tito Rabat

Tous les articles sur les Teams : Marc VDS Racing Team