Ce week-end, le Championnat Italien de Vitesse a l’honneur de présenter la première compétition européenne depuis le confinement.

Un championnat réduit à seulement 4 rencontres au Mugello, à Misano, Imola et Vallelunga, mais chaque meeting y comporte deux courses dans chacune des cinq catégories, ce qui permet de constater pour le moment que les pilotes ayant une expérience en Grands Prix y dominent logiquement leurs adversaires “nationaux”.

Ainsi, la Moto3 a montré samedi un inaccessible Kevin Zannoni. Le dorénavant porte-étendard du Gresini Junior Team Honda, après avoir réalisé une pole record en améliorant la référence précédente sur un seul tour, a fait le vide derrière lui en course, remportant la victoire avec plus de 8 secondes d’écart sur le premier de ses poursuivants. Celui que l’on a déjà vu à 4 reprises en Grands Prix (Buriram, Mugello et Misano deux fois) a également réussi à battre le record du tour de la catégorie en course nationale, avec un temps de 1’57.860 à comparer au record en Grand Prix de 1’56.407 (Tony Arbolino 2019). Derrière lui, la bataille a été acharnée pour les autres places sur le podium, la deuxième marche accueillant finalement l’espagnol Perez Selfa pour l’équipe TM de Davide Giugliano, tandis que Elia Bartolini (RMU VR46 Riders Academy) complète ce trio.

De même en catégorie Superbike où seulement 16 pilotes étaient au départ, on a assisté au triomphe de Lorenzo Savadori, l’actuel pilote d’essais d’Aprilia en MotoGP, malgré l’opposition de son collègue de chez Ducati et multiple champion en titre, Michele Pirro.
S’élançant de la deuxième position, le pilote Aprilia Nuova M2 Racing a réussi à mettre en pratique une stratégie parfaite en prenant immédiatement la tête de la course, juste devant Michele Pirro. A la mi-course, ce dernier a porté une attaque sur le pilote Aprilia et s’empare du commandement avant de perdre le contrôle de sa Ducati du Barni Racing Team deux virages plus loin. Dès lors, Lorenzo Savadori a maintenu son rythme, insoutenable pour ses autres adversaires, obtenant la première victoire de cet ELF CIV SBK 2020 avec plus de 5 secondes d’avance sur le premier de ses adversaires, Samuele Cavalieri, le coéquipier de Michele Pirro, alors que la troisième marche revient à Lorenzo Zanetti (Ducati Broncos).

A noter également qu’en Supersport Andrea Locatelli (Yamaha Bardahl Evan Bros), leader du Championnat du Monde 600, a été le premier à passer sous le drapeau à damier, mais qu’il n’obtient pas de points et n’apparaît pas dans le classement, de par sa situation de wildcard et le règlement italien.

Les revanches ont lieu ce dimanche…

 



Tous les articles sur les Pilotes : Kevin Zannoni, Lorenzo Savadori, Michele Pirro