La première des deux courses autrichiennes de MotoGP™ a vu la victoire d’Andrea Dovizioso (Ducati Team) sur le Red Bull Ring lors du myWorld Motorrad Grand Prix von Österreich.

Les conditions météo changeantes tout le weekend ont permis de tester les gammes de pneus MICHELIN Power Slicks et MICHELIN Power Rains dans plusieurs types de situations, du mouillé au séchant jusqu’au sec et très chaud aujourd’hui pour la course avec 50°C sur la piste, la plus haute température du week-end. Au départ de cette épreuve longue de 28 tours, Maverick Viñales (Monster Energy Yamaha MotoGP) était en pole, mais Jack Miller (Pramac Racing) a pris le meilleur envol pour mener au premier tour. La course s’emballait mais un spectaculaire accident entre deux pilotes, Johann Zarco (Esponsorama Racing) et Franco Morbidelli (Petronas Yamaha SRT) – tous deux non blessés – a provoqué un drapeau rouge et un nouveau départ dans l’ordre du classement. Cette seconde course a été réduite à 20 tours et une fois de plus, Miller a pris le meilleur départ pour mener les premiers tours, avant que Dovizioso ne prenne la tête et la conserve jusqu’à la ligne d’arrivée, tirant le meilleur de ses pneus Michelin. Il a remporté sa troisième victoire au Red Bull Ring et offre la 50e victoire en Grand Prix à Ducati. Plus important encore, c’est le troisième constructeur à gagner avec Michelin sur trois circuits différents cette saison, après le succès de Yamaha en Espagne et de KTM en République Tchèque la semaine passée.

Au fil de la course, la bataille pour le podium s’est intensifiée jusqu’au dernier tour où Joan Mir (Team SUZUKI ECSTAR) a bénéficié de tout le grip de ses MICHELIN Power Slicks pour doubler Miller dans les courbes rapides du dernier secteur et signer son premier podium, alors que Miller, troisième, remporte le classement du First Independent Rider. Vainqueur la semaine dernière, Brad Binder (Red Bull KTM Factory Racing) a terminé quatrième. Valentino Rossi (Monster Energy Yamaha MotoGP) a conclu au cinquième rang devant Takaaki Nakagami (LCR Honda). La septième place est revenue à Danilo Petrucci (Ducati Team), la huitième à Fabio Quartararo (Petronas Yamaha SRT) qui lui permet de garder la tête du championnat Pilotes. Iker Lecuona (Red Bull KTM Tech3) a terminé neuvième devant Viñales qui complète le top ten.

Avec des conditions météo imprévisibles tout le week-end, les records n’ont pu être battus car les pilotes n’ont pas eu assez de roulage sur le sec pour pousser leurs pneus Michelin aux limites de performance, mais Dovizioso a signé le record de vitesse max à 320,4 km/h. Cinq des six pneumatiques proposés par Michelin ont été utilisés lors de la seconde course, Dovizioso ayant opté pour un medium avant et un soft arrière. Mir avait pris deux mediums et Miller avait choisi un soft avant et arrière. Ces trois configurations de pneumatiques se retrouvent sur le podium final, alors que le quatrième Binder avait sélectionné un hard avant et un medium arrière. Ainsi, cinq gommes différentes cohabitent dans le top-4.

Michelin et le paddock MotoGP restent en Autriche et tout le monde se retrouvera sur le Red Bull Ring le weekend prochain pour le premier BMW M Grand Prix von Styria.

 Andrea Dovizioso – Ducati Team :

« J’ai réussi à gérer mes pneus et je suis très heureux. Le feeling était très bon, notamment avec l’avant et j’ai pu freiner très fort, on a bien progressé dans ce domaine. Il y a eu une baisse de performance, mais j’ai pu contrôler les choses et gérer la constance jusqu’au bout, c’était suffisant pour gagner. »

Piero Taramasso – Manager Deux-roues Michelin Motorsport :

« Le weekend n’a pas été de tout repos à cause de la météo. Quand on croyait pouvoir bénéficier de conditions optimales, il s’est mis à pleuvoir. Ou bien encore,  il a tellement plu la nuit que la piste était encore humide le matin. Les pilotes n’ont jamais eu l’opportunité de régler leurs machines pour exploiter le plein potentiel de nos pneus sur ce circuit. Le côté positif, c’est que nous avons pu recueillir de nombreuses datas sur le comportement des pneus lorsque les conditions changent rapidement. La température de piste a augmenté pour la course et les risques de pluie étant limités, il y a eu beaucoup de changements sur la grille au fur et à mesure que pilotes et teams prenaient leurs décisions pneumatiques. La course s’annonçait serrée, mais l’accident a provoqué un nouveau départ, heureusement personne n’a été blessé, et on a pu repartir pour une course plus courte. Sur les 20 tours, les pneumatiques ont très bien performé pour tous les constructeurs. C’est très positif d’avoir cinq marques aux six premières places, ce qui prouve que nos pneus fonctionnent pour tout le monde. C’est bien aussi de voir cinq des six spécifications pneumatiques utilisées en course. C’était délicat sur les deux derniers circuits à cause de la chaleur extrême et le peu d’adhérence à Brno, mais ce week-end, les choix furent plus larges car les conditions étaient plus ou moins attendues. Nous avons désormais trois vainqueurs sur trois circuits différents, on verra ce qui va se passer la semaine prochaine ici même en Autriche. »