C’est avec brio que Sam Lowes a terminé premier de chacune des trois séances d’essais libres de ce GP d’Autriche, donc leader du classement combiné devant Remy Gardner, Jorge Martin, Luca Marini et Enea Bastianini. Lowes dominait chaque séance, avec une avance souvent modeste, mais toujours à la première place lors des trois sessions. Après son début de saison si difficile qu’il dut déclarer forfait après la FP2 du premier GP disputé au Qatar, Lowes pouvait enfin disposer de sa forme physique normale, qui permettait d’exploiter au mieux la Kalex avec laquelle Alex Marquez fut Champion du Monde l’an dernier en Moto2. Son responsable technique Gilles Bigot nous fait vivre ce Grand Prix d’Autriche en exclusivité.

Sam était quatrième du classement général provisoire en arrivant à Spielberg, avec cette année les places de troisième, deuxième et deuxième en qualification à Jerez 1, puis Jerez 2 et Brno; et deux fois quatrième et une fois deuxième en course. Il semblait enfin avoir pu entièrement tourner la page après son forfait au GP du Qatar en raison d’une fracture et d’un déboîtement de l’épaule droite, avec une fracture du sommet de l’humérus et une rupture des ligaments de l’épaule.

Après les qualifications, du côté de Sam, samedi soir la confiance régnait : « j’ai un très bon rythme, j’ai réussi à enchaîner des chronos réguliers depuis le premier jour des essais. Même si on veut toujours plus, je ne peux raisonnablement pas me montrer déçu de figurer sur la deuxième ligne de la grille. On a fait du bon boulot depuis le début du week-end et il n’y a pas de raison qu’on ne puisse pas jouer le podium dimanche, voire la victoire. »

Gilles, comment as-tu vécu le début de cette course très mouvementée ?

« Oui très mouvementée ! Le premier départ était moyen, par contre le deuxième pour la course sprint, moins bien, et de ce fait il s’est retrouvé avec des adversaires très agressifs qui étaient légèrement moins rapides sur un tour mais qui l’ont perturbé pour prendre son rythme. »

« D’ailleurs, ils se sont gênés et ont perdu du temps. Les départs sont toujours des moments forts car les risques pris par certains pilotes peuvent vite ruiner une course avant de l’avoir vraiment commencée. »

Sam a terminé quatrième à 7.2. As-tu aussi eu l’impression qu’il s’est battu en permanence avec un adversaire du début à la fin de la course ?

« La course fait normalement 25 tours et nos réglages étaient orientés pour avoir un rythme sur la longueur de la course et surtout être bien en fin de course. »

« Donc pour la course de 13 tours, nos réglages étaient un peu moins adaptés, il nous manquait un peu d’adhérence pour faire face à l’agressivité de pilotage des autres pilotes. Je pense que si la course avait fait les 25 tours, il avait la possibilité de finir sur le podium. »

Lowes pointe 4e au Championnat, avec 59 points, à 19 unités du leader Luca Marini. Comment envisages-tu le GP de Styrie sur le même circuit le week-end prochain ?

« D’avoir dû se battre lors de la course sprint lui a fait voir où il était perfectible donc nous allons revoir un peu nos réglages pour essayer de gommer ces points sans pour autant perdre sur la performance du pneumatique arrière. »

« En fait, l’entrée et la sortie du virage 3, plus l’entrée dans le virage 4, lui ont causé des soucis donc il nous faut trouver une amélioration. Si nous sommes capables de le faire, son rythme sera meilleur. Et nous devons nous améliorer au départ, car c’est un peu le point faible de Sam depuis la reprise du championnat. »

Votre équipe EG 0,0 Marc VDS est troisième du classement provisoire du Championnat du Monde par Team, avec 84 points, à 34 du Sky Racing Team VR46. Comment vois-tu la suite du Championnat ?

« Depuis Jerez nous avons pu marquer des points. Ce fut un zéro au Qatar mais il faut des podiums pour remonter, donc à nous de faire mieux avec les deux pilotes. »

« Il faut que Sam continue à bien piloter et qu’Augusto monte un peu en puissance. Pour le classement par équipes, il faut absolument finir les courses avec les deux pilotes. »

Lowes passe quatrième :

Vidéo : « Léger désaccord » entre Sam et Marco Bezzecchi :

Photos © EG 0,0 Marc VDS



Tous les articles sur les Pilotes : Sam Lowes

Tous les articles sur les Teams : Marc VDS Racing Team