Michelin a assisté à la victoire d’un quatrième nouveau pilote en six courses de MotoGP™ à l’occasion du Gran Premio Lenovo di San Marino e della Riviera di Rimini remporté par Franco Morbidelli (Petronas Yamaha SRT) leader de bout en bout sur le Misano World Circuit Marco Simoncelli.

Le circuit de 4,226 km récemment resurfacé était un nouveau challenge pour les MICHELIN Power Slicks, un challenge qu’ils ont su brillamment relever en bouclant des tours très rapides dès la première séance. Les gommes étaient parfaitement adaptées au nouvel asphalte pour offrir aux pilotes la confiance nécessaire pour attaquer aux limites. Les qualifications en furent une parfaite illustration avec la pole position de Maverick Viñales (Monster Energy Yamaha MotoGP) assortie d’un nouveau record du tour en 1min31s411.

Pour la course de 27 tours, cinq des sept gommes disponibles étaient en piste, seuls le soft avant et le hard avant asymétrique – ajouté au paquetage aux côtés du soft, medium et hard avant symétriques selon le règlement qui stipule que quatre pneus peuvent être proposés sur une nouvelle surface – n’avaient pas été retenus. Viñales s’est élancé de la pole mais Morbidelli a pris le meilleur envol pour mener au premier virage. Dès lors, il a contrôlé la course pour remporter sa première victoire en Grand Prix et s’imposer au First Independent Rider. Morbidelli est le quatrième nouveau vainqueur cette saison, égalant le record de l’ère moderne établi en 2016 pour le retour de Michelin en MotoGP. Morbidelli a battu le record de durée de course, plus de trois secondes de moins que le précédent et près de vingt-trois secondes de moins que la saison dernière sur un revêtement usé.

A l’extinction des feux marquant le départ de la course, l’ambiance était différente puisque les fans étaient de retour dans les tribunes pour la première fois de la saison. 10 000 personnes étaient autorisées chaque jour, ce qui tranchait par rapport aux sièges vides de ces dernières courses en raison des restrictions dues à la pandémie mondiale. Les spectateurs et les millions de téléspectateurs et d’internautes ont eu droit à un beau spectacle avec différentes tactiques, des dépassements impressionnants et des batailles épiques pendant toute la course. Francesco Bagnaia (Pramac Racing) était de retour au guidon après s’être brisé une jambe le mois dernier et s’était qualifié en sixième position. Grâce à de multiples dépassements à haute vitesse – il a signé le meilleur tour en course et battu la vitesse max en course – et au grip de ses pneus Michelin, il a pris la deuxième place finale, signant son premier podium en MotoGP. Derrière lui, Joan Mir (Team SUZUKI ECSTAR) a terminé troisième. Trois marques étaient présentes sur le podium. Ce top-trois avait retenu différentes configurations de MICHELIN Power Slicks : Morbidelli avait opté pour un hard à l’avant et un medium à l’arrière, Bagnaia avait choisi un hard à l’avant et un soft à l’arrière et Mir avait associé un avant et un arrière en medium.

Le héros local Valentino Rossi (Monster Energy Yamaha MotoGP) a coupé la ligne en quatrième position après avoir bataillé pour le podium pendant toute la course. Alex Rins (Team SUZUKI ECSTAR) a terminé cinquième devant Viñales. La septième place est revenue à Andrea Dovizioso (Ducati Team), un résultat qui lui permet de prendre les rênes du championnat. Jack Miller (Pramac Racing) a fini huitième, devant Takaaki Nakagami (LCR Honda) et Pol Espargaro (Red Bull KTM Factory Racing) qui complètent le top ten.

Michelin reste à Misano, tout d’abord pour une journée d’essais mardi avec tout le plateau du MotoGP, puis pour le Grand Premio TISSOT dell’Emilia Romagna e della Riviera di Rimini avec une course de MotoGP et deux de MotoE. Un week-end chargé en perspective avec de nouveaux des spectateurs autorisés en bord de piste.

Tous les records battus avec la dernière évolution des pneus Michelin MotoETM

Pour Michelin, la journée de compétition avait commencé avec la troisième manche de la FIM Enel MotoE World Cup, la première épreuve d’une série de trois consécutives en deux week-ends à Misano.

Matteo Ferrari (TRENTINO Gresini MotoE) avait signé l’EPole samedi avec un nouveau record du tour en MotoE, mais il est parti de la quatrième place sur la grille à cause d’une pénalité reçue lors de la dernière course. Mattia Casadei (Ongetta SCI58 Squadracorse) était donc en tête du peloton.

Tous les pilotes étaient au départ de cette course de sept tours sur leurs Energica Ego Corsa chaussées de la dernière version des MICHELIN Slick MotoE lancée cette saison, qui intègre de nouvelles gommes et une nouvelle construction du pneu arrière, sans oublier des bio-matériaux et des matériaux régénérés qui les rendent à la fois plus efficients et moins impactant pour l’environnement. Sur chaque course, une seule spécification est disponible, il s’agit d’un soft arrière et d’un medium avant, les deux étant symétriques. La performance de ces nouveaux pneus fut au rendez-vous avec de nouveaux records en course. Casadei a mené au premier virage et sur les quatre premiers tours avant d’être sous la pression de Ferrari. Ferrari a pris la tête au cinquième tour et a poussé ses MICHELIN Slick MotoE pour faire le break. Il a maintenu son avance pour remporter sa première victoire en 2020. Les deux autres places du podium ont été très disputées. Xavier Siméon (LCR E-Team) a pris la deuxième place devant le pugnace Dominique Aegerter (Dynavolt Intact GP) qui conforte son avance au championnat. Il a aussi établi un nouveau record du tour en course. Le record de durée de course a aussi été battu par Michelin et Ferrari de près d’une seconde. Maria Herrera (Openbank Aspar Team) a quant à lui battu le record de vitesse max. La MotoE sera de retour en action à Misano le week-end prochain pour une double épreuve : une course le samedi et une autre le dimanche. Michelin visera à battre de nouveaux records.

Franco Morbidelli – Petronas Yamaha SRT :

« La course a été parfaite. J’ai pris un bon départ et j’ai continué sur un super rythme. Au début, j’avais la pression de Valentino (Rossi) puis j’ai vu que j’arrivais à prendre de l’avance. Les pneus ont parfaitement fonctionné, j’étais à l’aise pendant toute la course. Merci à mon équipe, à Michelin, aux fans et à tous ceux qui m’ont aidé. Cette première victoire est merveilleuse, c’est un sentiment incroyable que je vais garder pendant les prochaines 48 heures avant de me reconcentrer pour le week-end prochain. Les trois gommes avant et arrière étaient une option pour la course, Michelin a fait du bon boulot. Tous les pneus sont bons, mais ils ont tous un “parfum” différent. Beau travail Michelin, bravo ! »

Matteo Ferrari – TRENTINO Gresini MotoE :

« On a travaillé dur ce week-end pour comprendre un peu mieux le pneu qui a très bien marché par rapport à l’an passé. Il est un peu différent. On l’avait mieux cerné après Jerez et on a bien amélioré les chronos ce week-end comparé à l’an dernier : 6 dixièmes, c’est une belle amélioration. Je suis très heureux avec cette victoire et je vais faire de mon mieux pour gagner les deux courses à venir la semaine prochaine. »

 Piero Taramasso – Manager Deux-roues Michelin Motorsport :

« Le week-end a été fructueux pour nous à Misano tant en MotoGP qu’en MotoE. Les pneus ont bien performé et étaient bien adaptés à cette nouvelle surface, malgré le peu d’informations que nous avions lors des choix de pneumatiques avant la saison. C’est la première fois cette année que les conditions de piste et la météo ont permis aux six spécifications de pneus de MotoGP de pouvoir être retenue pour la course. Finalement, cinq ont été choisies et trois configurations différentes ont fini sur le podium. Battre des records n’est pas notre seule raison d’être en MotoGP, mais c’est gratifiant d’avoir amélioré les records du tour dans les deux catégories. Battre les deux records de durée de course est aussi très positif car cela démontre toute la performance des pneus qui peut être transférée de la piste à la route. »

« La course fut passionnante et c’était particulièrement bon de voir du public dans les tribunes. C’est une petite victoire sur la pandémie, mais c’est très important pour le MotoGP. On espère que Michelin a contribué au spectacle offert aux fans. Bravo à Franco Morbidelli pour sa première victoire, ce qui nous donne un quatrième nouveau vainqueur cette saison. Et vu les performances d’autres pilotes, on ne va pas s’arrêter là. »

« La course de MotoE fut elle aussi intéressante et les pneus ont démontré tout le potentiel des nouveaux matériaux, gommes et construction arrière lancés cette saison. La course fut intense et nous avons battu tous les records, on peut en être fiers. »

« Nous restons à Misano pour des tests mardi où, j’en suis sûr, différentes configurations de pneus vont être testées par les pilotes pour voir ce qui peut être amélioré et optimisé pour leurs machines respectives avant la course du weekend prochain sur ce même circuit. »

 

 



Tous les articles sur les Pilotes : Franco Morbidelli

Tous les articles sur les Teams : Petronas Yamaha Sepang Racing Team