Ce n’est pas encore officiel mais c’est connu depuis un bon moment : malgré un prolongement d’une année supplémentaire, le contrat liant Dorna et Eurosport ne sera pas reconduit en 2019, avec pour conséquence directe en France l’arrivée du MotoGP sur Canal+, parallèlement à la F1.

Il s’agit d’une décision qui bien évidemment va changer les habitudes de nombre de passionnés hexagonaux et, en tant que tels, nous avons cherché à découvrir les offres actuellement en vigueur.

Pour voir les Grands Prix sur sa télévision aujourd’hui, la solution la moins onéreuse consiste à prendre le Player Eurosport, dont le prix fluctue en fonction de différentes offres passées entre 4 et 10 euros par mois.

Il s’agit d’un service basique de transmission du direct sur Internet, avec très peu de possibilités de revoir les séances passées ou de remonter dans le temps au-delà des 5 minutes, mais l’avantage d’être très peu onéreux, d’être accessible sur ordinateur ou mobile, et de diffuser également le Superbike, l’Endurance et le CEV.

Eurosport est également diffusée sur les télévisions via CANALSAT, mais là, il est impossible de vous donner un prix précis puisque cela dépend de votre box et des différents opérateurs, et que les bouquets de chaînes CANALSAT ne sont aujourd’hui plus commercialisés indépendamment des nouvelles offres CANAL.

Actuellement, le plus économe des passionnés doit donc dépenser un minimum 4 euros sur 8 mois pour assouvir sa soif de Grand Prix alors que l’on peut logiquement s’attendre à devoir s’acquitter au moins du tarif minimal de Canal l’année prochaine, à savoir Canal + Essentiel à 19,90 €/mois sur 24 mois via une box.

La marche est haute, d’autant que le pack Multisport (peut-être nécessaire en cas de conjonction F1/MotoGP) est à 10€ par mois.

Face à ce casse-tête, il existe évidemment l’offre du site officiel MotoGP.com.

Facturée annuellement 139,99 € + 10 € pour le live timing (certes, c’est un peu mesquin), cela revient à débourser 12,5 € par mois et vous avez là un véritable outil professionnel (celui dont nous nous servons) qui vous permet non seulement de voir toutes les séances en direct, de choisir le nombre et la situation des caméras (bord de piste, hélicoptère, embarquées) et de les revisionner à votre guise, ainsi que d’avoir accès à des milliers de vidéos, de résultats et de statistiques inédites.

Seul inconvénient pour certains d’entre vous, les commentaires sont en anglais, mais il y a bien sûr la possibilité de ne garder que le bruit des moteurs.

Le passionné français n’est donc pas pris en otage, et même plutôt bien lotis si on le compare à ses homologues italiens, anglais ou espagnols, ces derniers se voyant même refuser l’accès au vidéo pass du site officiel mais pouvant, dans une sorte d’échange de bon aloi, bénéficier d’un pack MotoGP/F1 à 10 € par mois.

Italie:

Royaume-Uni:

Espagne:

Il est évident que tout cela ne sont seulement que des suppositions basées sur la logique et sur le défrichage du labyrinthe des offres commerciales proposées au téléspectateur… n’hésitez donc pas à enrichir cet article !

Nous attendons donc avec intérêt l’offre financière proposée par Canal+ ainsi que les moyens techniques et humains mis en œuvre pour remplacer Eurosport qui, depuis la restructuration de son équipe, offre un service de qualité lui ayant permis d’atteindre en 2017 une audience moyenne en hausse de 55%, à 183.000 fidèles. La meilleure audience de la saison passée étant à porter au crédit du Grand Prix d’Italie qui, le 4 juin, a rassemblé 362.000 téléspectateurs.

Tous les articles sur les Pilotes :

Tous les articles sur les Teams :