Première épreuve du calendrier EWC, les 24 Heures motos se dérouleront au Mans le week-end du 18 avril. Comme d’habitude, la petite équipe de la Metiss sera au rendez-vous, avec son célèbre prototype “sans fourche” !

Les épreuves d’Endurance sont essentiellement composées d’équipes qui participent aux deux Championnats majeurs, l’EWC et le Superstock. Mais il existe également une catégorie un peu particulière, dite Expérimentale, soutenue par la FIM, utilisant des motos non conventionnelles, avec un moteur Stock mais des parties cycles innovantes.

La MetisS, petite équipe française créée en 2006, est de celles-là et ce pour leur 15e saison !

Leur toute nouvelle version, est conçue autour du concept de départ imaginé par le regretté Jean Bertrand Bruneau, et dessinée par Thomas Hémery. Elle est réalisée autour d’un moteur porteur Suzuki, et d’une partie cycle composée d’éléments démontables. Ces pièces de châssis dessinées et fabriquées en interne sont quasiment toutes taillées dans la masse, en aluminium, y compris les roues avant.

La petite équipe de bénévoles conçoit et réalise pratiquement tous les éléments dans leur atelier de Vibraye dans la Sarthe : Châssis, réservoirs, radiateurs, carénages et selles.

Ils seront au départ des 24 heures avec pour objectif la victoire en catégorie Open, et s’ils l’atteignent ce ne sera pas une première pour eux, avec déjà 36 départs en 15 saisons, 12 victoires en catégorie Open puis Expérimentale, 9 arrivées classés dans les dix premiers au classement général, et un Trophée Escra récompensant la meilleure équipe dans les stands.

En parallèle de l’immédiat calendrier sportif, l’équipe d’Emmanuel Chéron se préoccupe déjà du futur et collabore avec des professionnels de l’impression 3D.
Certaines premières pièces du châssis 2020 avaient déjà été fabriquées en impression plastique, afin de valider les plans avant usinages.
Les pièces de protection de chutes, carters extérieurs et bras de suspension avant, devraient être en impression carbone, pour être utilisées dès les prochaines 24 heures au Mans. D’autres éléments plus mécaniques, en impression métal, vont être testées en cours de saison.

Une telle PASSION, ça vaut bien une choucroute, non ?

N’attendez pas le dernier moment pour commander, une choucroute de cette taille, ça se prépare comme une épreuve d’endurance…

 

http://www.team-metiss.com/