La première heure de ce Bol d’Or 2018 qui se déroule sur le circuit Paul Ricard au Castellet a été relativement limpide : après une opposition de la Suzuki du SERT au premier virage, la Kawasaki du SRT a rapidement pris l’avantage aux mains de Randy de Puniet.

Peu à peu, la ZX-10R se constituait une avance de quelques secondes sur la GSX-R emmenée par Gregg Black, la Honda #111, la BMW #6, la YART Yamaha #7 et la FCC TSR Honda championne en titre.

Au bout d’une heure, toutes ces motos se tenaient en une vingtaine de secondes quand un accrochage avec la Yamaha #12 obligeait Julien Dacosta sur la ERC-BMW Motorrad Endurance a ramener en poussant sa S 1000 RR officielle au box.

Le pilote de la Yamaha restant au sol, la voiture de sécurité était de sortie et permettait un regroupement général qui occasionnait ensuite une superbe bagarre entre la Kawasaki SRC pilotée par Jérémy Guarnoni et la Suzuki du SERT dirigé de main de maître par Vincent Philippe.

À la fin de la 2e heure, les 6 motos favorites et précitées se tenaient tout simplement en 8 secondes, à l’exception bien sûre de la BMW officielle qui avait perdu toute chance de bien figurer.

Durant la 3e heure, Randy de Puniet faisait à nouveau un relais extrêmement solide et réussissait à se créer une avance de petite vingtaine de secondes.

 

Mais peu après ce classement provisoire, le pilote d’essai KTM MotoGP perdait tout son avantage en étant obligé de ralentir pour cause d’un manque d’essence.

Du coup, la Suzuki prenait la tête, une seconde devant la FCC TSR Honda et 15 secondes la Honda #111, avant de devoir ravitailler. La Kawasaki, à moins d’un tour, entamait alors sa remontée… et vient de rejoindre la Suzuki à l’heure où nous publions ces lignes !

Suivez l’évolution de la course sur Eurosport ou grâce au Live Timing.

 

Tous les articles sur les Pilotes : Randy de Puniet

Tous les articles sur les Teams :