F.C.C. TSR Honda France s’impose aux 8 Hours of Oschersleben devant le Team SRC Kawasaki France, qui prend la tête du championnat du monde FIM EWC, et le VRD Igol Pierret Expériences. Au pied du podium, Moto Ain s’impose en Superstock et décroche la Coupe du Monde FIM d’Endurance.

Alors que le podium semblait scellé avec quatre des favoris en bagarre aux avant-postes depuis le départ, un coup de théâtre a bouleversé la tête de course à 1 h 30 de l’arrivée à Oschersleben. La casse moteur du YART Yamaha alors en duel avec le F.C.C. TSR Honda France pour la victoire provoquant la chute de la Honda Endurance Racing en quatrième position a relancé la fin de course.

Déjà vainqueur en 2018, F.C.C. TSR Honda France s’impose cette année avec Josh Hook, Freddy Foray et Mike Di Meglio devant le Team SRC Kawasaki France. Les pilotes Kawasaki, Jérémy Guarnoni, David Checa et Erwan Nigon, prennent la 2e place sur le podium mais hissent surtout l’équipe Kawasaki officielle en tête du classement provisoire mondial à la veille de la Grande Finale à Suzuka.

Pour le VRD Igol Pierret Expériences (Florian Alt, Florian Marino et Xavier Siméon), la troisième marche du podium a comme un goût de victoire. Cette équipe soutenue par Yamaha décroche son premier podium dès sa première saison en Formula EWC.

Le Superstock au pied du podium
La victoire est aussi au pied du podium avec Moto Ain. Roberto Rolfo, Robin Mulhauser et Stefan Hill ont mené le Superstock durant 204 des 303 tours parcourus. Ils s’imposent dans la catégorie à Oschersleben devant le Wójcik Racing Team 2 et BMRT 3D Maccio Racing mais ils surtout décrochent la première Coupe du monde d’Endurance FIM pour Moto Ain. La lutte pour la Coupe a été rude avec le GERT56 by GS Yuasa. En tête du classement mondial Superstock avant Oschersleben, cette équipe allemande sur BMW termine 13e sur la course après une panne d’essence et des soucis électriques.

Les Superstock ont été particulièrement performants en Allemagne. Le Team 18 Sapeurs Pompiers bouclent une course solide en 9e position qui lui vaut de recevoir l’Anthony Delhalle EWC Spirit Trophy, qui récompense la combativité de toute une équipe. On notera également le No Limits Motor Team et le Team 33 Coyote Louit Moto, 11e et 12e à l’arrivée. Le Junior Team LMS Suzuki jouait aussi pour la victoire en Coupe du Monde FIM en début de course mais une chute le relègue en 17e place à l’arrivée.

Malchance pour Suzuki
Comme le Junior Team LMS Suzuki, le Suzuki Endurance Racing Team a connu une course difficile ponctuée par deux chutes et termine 10e. Leader au classement mondial avant ce rendez-vous en Allemagne, le Suzuki Endurance Racing Team arrivera à Suzuka avec cinq points de retard sur le Team SRC Kawasaki France.
Autre favori touché par la malchance, ERC-BMW Motorrad Endurance qui, après un beau début de course, termine 19e suite à un accrochage.

Ces bouleversements de course ne doivent pas faire oublier deux belles prestations à Oschersleben. Le Fany Gastro BMW Motorrad by Mercury Racing (Karel Hanika, Ondrej Jezek et Ladislav Chmelik) signe son meilleur résultat de la saison avec une 5e place. C’est aussi le cas du Webike Tati Team Trick Star, 7eà l’arrivée. Julien Enjolras et Kevin Denis semblent avoir trouvé les moyens de dompter leur nouvelle Kawasaki EWC avec l’aide de Bastien Mackels à Oschersleben.

Prochain rendez-vous du FIM EWC 2018-2019, les Suzuka 8 Hours Grande Finale au Japon le 28 juillet.

 Résultats des 8 Hours of Oschersleben

Tous les résultats et classements FIM EWC

Source : FIM EWC

Tous les articles sur les Pilotes :

Tous les articles sur les Teams :