Moto3 Course 1 :

Le ciel est légèrement voilé mais les températures de 23 et 25° dans l’air et au sol sont des conditions tout à fait propices pour cette première course de la journée sur le circuit de Barcelona-Catalunya.

A l’extinction des feux rouges, le poleman Deniz Öncü (KTM, Red Bull KTM Ajo) fait le holeshot sa première place sur la grille de départ malgré une première attaque dans le premier virage de Aleix Viu (KTM, Sama Global Angel Nieto Team) devant Barry Baltus (KTM, Sama Global Angel Nieto Team).

FIM CEV REPSOL

En 3 tours, un premier groupe de 8 pilotes commence à se détacher sous le commandement du pilote turc précédant Xavier Artigas (Honda, Leopard Impala Junior Team), mais la course est interrompue au drapeau rouge suite à une chute du malheureux Izam Ikmal (Honda, SIC Junior Team) qui reste allongé en souffrant en bord de piste.

Au 2e départ pour une course réduite à 10 tours, la bagarre est plus disputée et c’est Jeremy Alcoba (Husqvarna, Laglisse Academy), partie de la 2e ligne, qui en profite pour passer en tête au premier virage avant de rapidement concéder le leadership à Aleix Viu (KTM, Sama Global Angel Nieto Team).

À 9 tours du drapeau à damier d’une course raccourcie, Xavier Artigas (Honda, Leopard Impala Junior Team) prend provisoirement la tête mais c’est encore une fois un groupe de 8 pilotes qui s’échangent les positions à chaque virage et/ou au gré des aspirations…

Deniz Öncü (KTM, Red Bull KTM Ajo) est ainsi en tête à 8 tours de l’arrivée, Carlos Tatay (KTM, Fundacion Andreas Perez 77) un tour plus tard avant de commettre une erreur, Aleix Viu (KTM, Sama Global Angel Nieto Team) au passage suivant, et on croit que les choses sont ainsi se déroulées jusqu’à la fin quand, à 6 tours de celle-ci, trois des leaders sont éliminés suite à un spectaculaire highside d’Aleix Viu (KTM, Sama Global Angel Nieto Team) qui envoie également au sol Deniz Öncü (KTM, Red Bull KTM Ajo) et Xavier Artigas (Honda, Leopard Impala Junior Team).

FIM CEV REPSOL

Dès lors, la bagarre pour la victoire se dispute uniquement entre Barry Baltus (KTM, Sama Global Angel Nieto Team), Carlos Tatay (KTM, Fundacion Andreas Perez 77) et Jeremy Alcoba (Husqvarna, Laglisse Academy) qui décide de mener ce trio durant les dernier tours mais se voit infliger une pénalité de 1,6 seconde pour avoir coupé un virage.

Le pilote Laglisse Academy franchit la ligne en tête mais c’est logiquement Carlos Tatay (KTM, Fundacion Andreas Perez 77) qui s’octroie la victoire, exactement une semaine après sa domination en Red Bull MotoGP Rookies Cup au Mugello. Barry Baltus (KTM, Sama Global Angel Nieto Team) est 2e et Jeremy Alcoba (Husqvarna, Laglisse Academy) complète logiquement ce podium.

Au championnat, en l’absence du leader Yuki Kunii et après l’élimination des trois pilotes précités, Jeremy Alcoba prend la tête devant Barry Baltus.

Voir l’intégralité de la course ici.

Moto3 Course 2 : 

Dans la deuxième course, Aleix Viu connaît un problème mécanique durant le tour de chauffe et ne peut pas s’aligner sur la grille de départ.

Deniz Öncü prend la tête de la course dans les premiers tours, menant un groupe composé de Baltus, Alcoba, Tatay, Stefano Nepa (Fundación Andreas Pérez 77), Artigas, Ryusai Yamanaka (Junior Team Estrella Galicia 0.0) et Riu. Derrière, Adrián Fernández (Laglisse Academy) mène le groupe de chasse.

Un contact entre Öncü, Yamanaka et Tatay au milieu d’une courbe à huit tours de l’arrivée fait voler en éclats le groupe de tête. Heureusement, personne ne tombe.

Alcoba, Baltus et Artigas prennent l’avantage tandis que Tatay, Yamanaka, Riu, Nepa et Öncü tentent un retour impossible, franchissant finalement la ligne d’arrivée dans cet ordre.

Derrière Jeremy Alcoba qui inscrit sa première victoire de la saison, Barry Baltus a de nouveau pris la deuxième place devant Xavier Artigas.

Voir l’intégralité de la course ici.

Avec sa deuxième victoire dans le FIM CEV Repsol, et la première de cette saison, Alcoba est maintenant leader du FIM Moto3™ JWCh avec 98 points. Baltus est deuxième à 6 points et Yuki Kunii, qui était leader mais n’a pas pu rouler à Barcelone, est troisième avec 70 points. Artigas, champion de l’ETC 2018 et débutant à suivre cette saison, est en quatrième position à seulement un point de Kunii.

 

Tous les articles sur les Pilotes :

Tous les articles sur les Teams :