Dans le box officiel Yamaha, ce n’est rien de dire que l’on ne pouvait pas afficher la sérénité d’un résultat global équilibré. Son meilleur pilote au championnat, Valentino Rossi pointait en effet seulement quatorzième alors que son autre représentant, Maverick Viñales, jouait le leader du classement. Une performance due à une certaine appétence pour le circuit du Bugatti de la part de l’Espagnol. Ce dernier ne le nie pas, mais il prévient aussi…

Maverick Viñales a terminé le vendredi au Mans avec le meilleur temps, confirmant ainsi que le tracé sarthois était l’un de ses favoris comme celui de sa Yamaha. Cependant, résumer sa prestation à cette simple équation serait une erreur : « la bonne chose est que la piste suivante du calendrier est le Mugello, qui me convient également très bien. Ce sont deux sites sur lesquels j’aime vraiment piloter, et où la moto se comporte toujours très bien. Mais quelle que soit la piste, nous avons fait un pas en avant à Jerez dans la FP4, puis lors des essais ? Ce sont de petites choses, mais dans l’ensemble, elles nous aideront tout au long du week-end » a-t-il déclaré.

« Je pense que nous pourrons répéter cette vitesse – avec le sentiment que j’ai sur la moto – sur plusieurs autres circuits, si rien ne change. La moto semble maintenant plus homogène. Nous avons trouvé un peu plus de stabilité dans les séances d’essais, ce qui m’a également permis d’améliorer mon style de pilotage, car je peux me concentrer sur ce point », précise le pilote d’usine Yamaha satisfait. Où a-t-il fait la plus grosse amélioration ? « Nous avons légèrement modifié l’équilibre pour que je me sente mieux, plus agressif et pour que les pneus fonctionnent mieux ».

Alors, Viñales a-t-il retrouvé le sentiment qu’il avait avec le Mans il y a deux ans ? « Ce circuit est toujours vraiment bon pour moi. J’ai une très bonne sensation et je peux vraiment solliciter la moto. Je souhaite que ce soit vrai sur toutes les pistes », sourit-il. « Je ne sais pas pourquoi, mais j’ai beaucoup de confiance en moi ici. A Jerez aussi, le sentiment était bon, il ne nous manquait que deux ou trois dixièmes. Ici, nous pouvons réduire un peu l’écart, également avec mon style de pilotage. Mais nous devons encore nous améliorer – la Yamaha et moi-même, nous ne sommes pas encore en pleine forme » a reconnu l’Espagnol, âgé de 24 ans.

La pluie pourrait être un défi supplémentaire samedi : « ce n’était que partiellement humide à Austin, mais nous étions en tête. La pluie est synonyme de sensation – et Valence m’a fait me sentir bien à la fin de la saison dernière. Si je me sens bien samedi, je peux aussi montrer de bonnes choses. Nous essaierons d’être forts d‘entrée » termine le plus rapide de la journée.

Grand Prix de France Le Mans MotoGP J1 : chronos cumulés

1. Viñales, Yamaha, 1: 31,428 min
2. Márquez, Honda, + 0.190 sec
3. Quartararo, Yamaha, + 0.285
4. Lorenzo, Honda, +0.288
5. Dovizioso, Ducati, +0.308
6. Petrucci, Ducati, + 0 471
7. Pol Espargaró, KTM, + 0 495
8. Aleix Espargaró, Aprilia, + 0,704
9. Nakagami, Honda, + 0,775
10ème Miller, Ducati, + 0,810
11ème Morbidelli, Yamaha, + 0,811
12ème Crutchlow, Honda, + 0,842
13. Bagnaia, Ducati, + 0,857
14. Rossi, Yamaha, + 0,892
15. Mir, Suzuki, + 0,894
16. Rins, Suzuki, + 0,957
17. Zarco, KTM, + 1,146
18. Abraham, Ducati, + 1.571
19 Iannone, Aprilia, + 1 713
20. Oliveira, KTM, + 1.973
21. Rabat, Ducati, + 2.003
22. Syahrin, KTM, + 2.475

 



Tous les articles sur les Pilotes : Maverick Vinales

Tous les articles sur les Teams : Monster Energy Yamaha MotoGP