En arrivant sur un circuit, il arrive parfois que tel ou tel pilote y soit favori, soit à cause de son appétence particulière, soit à cause de sa moto.

À Silverstone, c’est plutôt le contraire car outre les inconnues traditionnelles que sont la météo et le revêtement, si Marc Márquez y détient le record de la piste, il n’y a gagné qu’une fois en catégorie reine, en 2014.

Dès lors, nombre d’autres pilotes y possèdent des statistiques au moins aussi élogieuses et bien malin celui qui pourrait prédire qui montera sur la plus haute marche du podium dimanche, entre Andrea Dovizioso, dernier vainqueur en titre, Jorge Lorenzo dans une forme éblouissante, les pilotes Yamaha Valentino Rossi, Maverick Vinales et Johann Zarco dont les machines apprécient le tracé britannique, ainsi  que Cal Crutchlow particulièrement motivé à domicile.

En terre anglaise, la météo nous fait le caprice de nous présenter un ciel partiellement bleu mais des températures très fraîches de 15° dans l’air et 19° au sol, le tout baigné d’un vent presque glacial, pour accueillir Loris Baz, en remplacement ponctuel de Pol Espargaro toujours blessé.

Voici les références chronométriques disponibles :

Silverstone MotoGP™

2017

2018

FP1 2’02.130 Maverick Vinales 2’02.073 Maverick Vinales
FP2 2’00.897 Cal Crutchlow
FP3 2’01.734 Johann Zarco
FP4 2’01.060 Jorge Lorenzo
Qualification 1 2’00.830 Dani Pedrosa
Qualification 2 1’59.941 Marc Marquez
Warm Up 2’01.622 Andrea Iannone
Course Dovizioso, Vinales, Rossi
Record 1’59.941 Marc Marquez 2017

A l’ouverture de la séance, c’est Alex Rins qui prend la piste le premier, suivi de Xavier Siméon. Ce dernier rentre à son box après un seul tour, tout comme Scott Redding dont l’Aprilia semble éprouver quelques problèmes techniques.

Les pilotes ont choisi majoritairement un pneu médium arrière, tandis que pour l’avant les opinions sont partagées entre tendre et médium.

Le premier tour lancé et à mettre à l’actif de Maverick Vinales, en 2’05.861.

Au passage suivant, Cal Crutchlow s’empare du commandement en 2’04.692 mais Maverick Vinales, qui a fait de très bons tests à Misano, reprend son bien en 2’03.792.

Jack Miller améliore alors de quelques centièmes en 2’03.787.

Andrea Iannone place un 2’03.207 devant Maverick Vinales, au moment où Marc Márquez chute sans aucune gravité en ne réussissant pas à rattraper une perte de l’avant de sa moto au virage #16 comme il le fait habituellement.

À la fin du premier run, le pilote Yamaha reprend l’avantage en 2’02.713 et la hiérarchie est alors composée de Maverick VinalesAndrea Iannone, Jack Miller, Cal Crutchlow, Marc Márquez, Takaaki Nakagami, Johann Zarco, Danilo Petrucci, Álvaro Bautista Valentino Rossi, Andrea Dovizioso, Dani Pedrosa et Jorge Lorenzo, le tout avec des chronos très espacés.

A la reprise, Valentino Rossi se positionne 4e tandis que Takaaki Nakagami, vainqueur l’année dernière en Moto2 ici même, fait son entrée dans le top 10.

On assiste alors à l’offensive des Ducati, Andrea Dovizioso plaçant sa GP18 en 3e position, Jorge Lorenzo la sienne à la 6e.

Mais c’est bien Jack Miller qui, comme Maverick Viñales, semble particulièrement motivé ce week-end, et rejoint le pilote Yamaha sous la barre des 2’03.

Maverick Vinales entame le rush final avec un 2’02.427 qui relègue la concurrence à plus d’une demi-seconde. Cal Crutchlow, le local de l’étape qui a abandonné son pneu arrière dur au profit d’un médium, lui ravit alors le commandement pour 2 centièmes de seconde.

Andrea Dovizioso se positionne 3e à 3 dixièmes grâce à son pneu tendre arrière, juste devant Jack Miller et un impressionnant Tito Rabat.

L’officiel Ducati améliore au passage suivant et mène les opérations en 2’02.263 à 2 minutes de la fin de séance. Cela ne suffit pas à décourager Maverick Vinales qui améliore en 2’02.165 dans son avant-dernier tour, juste devant Valentino Rossi, puis conclut sur un chrono légèrement plus rapide que celui qu’il avait réalisé l’année dernière devant tous les autres pilotes.

Classement Grand Prix de Grande-Bretagne Silverstone MotoGP FP1:

Crédit pneus et classement: MotoGP.com 

 

 



Tous les articles sur les Pilotes : Maverick Vinales

Tous les articles sur les Teams : Movistar Yamaha MotoGP