Cette édition du Grand Prix de la République Tchèque aura été marquée par un accrochage entre trois pilotes dès le départ donné. Au virage 3, c’est un spectacle de désolation qui s’offrait dans le bac à graviers avec Vinales, Smith et l’invité Bradl hors de combat. Que s’était-il passé ? Les deux premiers cités avaient une version mais le dernier ne comprenait pas comment on avait pu en arriver là. Heureusement, deux témoins ont assisté à la scène tandis que Cal Crutchlow a mis son grain de sel en coulisse bien que loin de la scène…

Pour tout dire, Vinales a été percuté par Smith en perdition parce qu’il venait d’être touché par Bradl. Et le pilote d’essai Honda, invité pour l’occasion, que dit-il ? « Je freinais au virage 3 et j’étais un peu près de Vinales quand j’ai senti comme une chute derrière moi ou quelque chose dans le genre. J’ai réalisé ma situation une fois que je me suis retrouvé dans les graviers. J’ai que Bradley était aussi impliqué ; je ne sais pas ce qui s’est passé. J’ai essayé d’avoir plus d’informations de la direction de course, mais il n’y a pas eu d’images de l’accident. Alors je suis dans le doute »

Une version mise à mal par deux pilotes qui ont vu ce qui s’est passé : Jack Miller et Franco Morbidelli. L’Australien explique : « c’était juste devant moi. Bradl a juste essayé de dépasser tout le monde dans le virage 3. En prenant les freins il a bloqué l’avant et il a fait un strike avec sa moto. Il a touche Smith et ils ont glissé tous les deux sur Vinales qui a fait un highside. J’ai dû carrément m‘arrêter pour laisser passer devant ma roue les trois motos en glissade ».

L’Italien ajoute : « Bradl lest entré trop vite dans le virage 3 et il a perdu l’avant ». Des témoignages qui a fait sortir Cal Crutchlow du bois au sujet d’un pilote avec qui il a eu maille partir dans sa carrière : « Bradl sait très bien ce qui s’est passé, mais comme il n’y a pas d’images, il a perdu la mémoire. Mais des pilotes ont vu. Et il a perdu le contrôle. Il a voulu dépasser tout le monde. C’était une manœuvre dangereuse. C’est bien d’avoir des pilotes invités dans une course, mais certains croient pouvoir utiliser cette opportunité pour trouver un guidon. Or, s’ils en sont là, c’est que justement il n’y en a plus pour eux ». Il termine : « je n’englobe pas Stoner qui n’a rien à prouver et que ne veut d’ailleurs pas courir, ni Guintoli qui fait de l’excellent travail ».



Tous les articles sur les Pilotes : Cal Crutchlow, Stefan Bradl

Tous les articles sur les Teams : LCR Honda