C’est sous le commandement d’un Jorge Lorenzo autoritaire que la grille du MotoGP se présente sur un tracé de Misano qui reçoit le Grand Prix de San Marino. Sous une tempête de ciel bleu, bien plus agréable que le déluge subi à Silverstone pour une manche anglaise qui n’a finalement pas été sauvée des eaux, les protagonistes de l’élite s’apprêtent à se lancer pour cette treizième manche de l’année. Por Fuera en est logiquement le favori après une pole position synonyme de nouveau record de la piste. Seulement voilà : Dani Pedrosa est le dernier pilote à avoir gagné en étant parti de la pole position à Misano, c’était en 2010… Le Majorquin vaincra-t-il ce signe indien ?

Avant de répondre à cette question, voici un rappel des faits en tableau…

 

Misano MotoGP™

2017

2018

FP1 1’33.556 Marc Márquez 1’32.608 Andrea Dovizioso
FP2 1’33.231 Danilo Petrucci 1’32.198 Andrea Dovizioso
FP3 1’32.958 Marc Márquez 1’32.788 Johann Zarco
FP4 1’33.338 Andrea Dovizioso 1’32.633 Maverick Viñales
Qualification 1 1’33.563 Álvaro Bautista 1’32.389 Dani Pedrosa
Qualification 2 1’32.439 Maverick Viñales 1’31.629 Jorge Lorenzo
Warmup 1’48.170 Marc Marquez 1’32.536 Marc Márquez
Course Márquez, Petrucci, Dovizioso
Record 1’31.629 Lorenzo (2018)

On notera que les pilotes Ducati ont remporté les deux dernières courses et si l’un d’eux concrétisait ce dimanche, ce serait une troisième réalisation consécutive. Du jamais vu chez les rouges depuis 2008. Par ailleurs, depuis sa victoire retentissante au Mugello, Jorge Lorenzo a marqué 114 points, contre 106 à Márquez et 83 à Dovizioso. Hélas pour Por Fuera, il avait seulement inscrit 16 unités avant l’Italie, contre 96 à Márquez et 46 pour Dovizioso !

Jorge Lorenzo a inscrit la 68e pole de sa carrière, sa troisième de la saison. C’est également la première fois qu’il en enchaîne deux depuis Valence 2015 – Qatar 2016. Jack Miller, auteur du deuxième temps en qualifications, fera office de meilleur pilote indépendant sur la grille. La seule fois où l’Australien avait figuré en première ligne jusque-là, c’était à Termas de Río Hondo cette année. Le pilote du team Alma Pramac, qui disputera son 60e départ en MotoGP ce dimanche, y avait établi la pole.

Maverick Viñales, premier représentant Yamaha en qualifications, occupera la troisième place sur la grille, ce qui constitue son meilleur résultat depuis le Mugello. Marc Márquez s’est qualifié en cinquième position. Il faut remonter à 2013, pour le voir aussi loin sur la grille du GP de Saint-Marin et de la Riviera de Rimini en MotoGP.

Valentino Rossi, qui n’avait pas disputé la précédente édition du GP de Saint-Marin et de la Riviera de Rimini pour cause de blessure, mènera la troisième ligne ; soit son moins bon résultat sur cette piste depuis 2011. À l’époque, l’Italien courait chez Ducati et ce dernier avait inscrit le 11e temps des qualifications.

Sinon, depuis le début de la saison, on a eu droit à tout ça…

 

Et depuis le début de ce meeting à Misano, on a vu ça…

27° dans l’air et 48° sur la piste. Pour quels pneus ? Suzuki prend des softs à l’arrière. Lorenzo est en full medium comme Miller et Viñales prend le soft arrière et le medium avant. Márquez est dur avant. Zarco en full soft. Pour le Français, c’est un pari sur 27 tours. Petrucci cale au moment de se lancer dans le tour de formation.

Lorenzo, Miller et Márquez virent au premier virage dans cet ordre. Dovizioso attaque d’entrée la Honda et passe troisième. Puis second en doublant Miller. Pas question de laisser partir Por Fuera ! Le premier tour passe avec trois Ducati en tête. Márquez fracture la porte fermée à double tour par Miller pour lui prendre la troisième position.

 

L’Australien chute peu après au virage 14… Lorenzo et Dovizioso sont roue dans roue. Márquez arrive derrière avec le meilleur tour en course… Rossi est septième et Lorenzo treizième. Siméon chute au virage 4.

L’homme le plus rapide est Márquez et il se rue sur les deux Ducati de tête. Rins, Crutchlow et Viñales se battent pour la quatrième place. Au cinquième tour, Dovi passe son équipier. Il tente aussitôt de prendre la poudre d’escampette. Il est en 1’33.2 comme Márquez, Lorenzo en gros 1’33.3.

Derrière, Rins et Crutchlow se sont débarrassés de Viñales. Dovizioso en tête est en 1’32.6 après sept tours et ses poursuivants en 1’33.1. Il prend une avance de sept dixièmes sur son équipier. On apprend que Petrucci aura 1.1s de pénalité à l’arrivée pour avoir coupé une chicane. Il est treizième derrière Zarco.

Derrière, Crutchlow contrôle Rins tandis que Viñales essaie de contenir Pedrosa et Rossi. Après 12 tours, Dovizioso à presque une seconde d’avance sur Lorenzo et Márquez.

A 14 tours du but, Márquez passe Lorenzo dont les chronos s’aggravent. Mais le Majorquin tente de récupérer son bien. la bataille est lancée. derrière Crutchlow peut avoir des regrets car il est le second plus rapide sur la piste derrière Dovizioso et devant les deux Espagnols. Mais il est à 2.7s des hommes de tête.

A 11 tours du but, le duel entre les deux prochains équipiers chez Honda fait les affaires de Dovi dont l’avance passe à 3s. Crutchlow voit le duo en duel devant et se dit qu’il pourrait bien les rejoindre…

 

Bradl chute au virage 1. dans le peloton, c’est le statu quo entre Viñales, Pedrosa et Rossi. Zarco est onzième. A 9 tours du but, Lorenzo passe Márquez dans un trou de souris au virage 12.  Pol Espargaró abandonne. A sept tours du but, Ponsson se prend un tour par les leaders.

A 6 tours du but, l’affaire semble bien engagée pour Dovizioso. Mais Lorenzo claque un 1’32.8 qui sème le doute car Márquez suit ! Mais le tour suivant, l’Italien reprend ses distances. Les poursuivants sont tout de même à 1.5s… Avant que Lorenzo ne chute à deux tours du but, laissant à Márquez les précieux points de la seconde place.

Dovizioso rafle la mise et égalise avec Lorenzo au nombre de victoire sur une Ducati cette année. Soit trois. Márquez fait une bonne affaire car s’il est à présent second au championnat, il est à 67 points alors qu’avant Misano, Rossi tenait cette place avec 59 points de retard…

Un Rossi qui finit septième devant Iannone, et derrière Pedrosa, Viñales, Rins et Crutchlow, sur le podium. Zarco est dixième. Lorenzo est 17ème, devant Miller. Ponsson a fini son premier Grand Prix 23ème.  Morbidelli est douzième et meilleur des débutants.

Grand Prix de San Marino Misano MotoGP Course : classement

1 4 Andrea DOVIZIOSO Ducati 42’05.426
2 93 Marc MÁRQUEZ Honda +2.822
3 35 Cal CRUTCHLOW Honda +7.269
4 42 Álex RINS Suzuki +14.687
5 25 Maverick VIÑALES Yamaha +16.016
6 26 Dani PEDROSA Honda +17.408
7 46 Valentino ROSSI Yamaha +19.086
8 29 Andrea IANNONE Suzuki +21.804
9 19 Álvaro BAUTISTA Ducati +23.919
10 5 Johann ZARCO Yamaha +27.559
11 9 Danilo PETRUCCI Ducati +30.698
12 21 Franco MORBIDELLI Honda +32.941
13 30 Takaaki NAKAGAMI Honda +33.461
14 41 Aleix ESPARGARÓ Aprilia +35.686
15 51 Michele PIRRO Ducati +35.812
16 38 Bradley SMITH KTM +46.500
17 99 Jorge LORENZO Ducati +46.614
18 43 Jack MILLER Ducati +50.593
19 55 Hafizh SYAHRIN Yamaha +55.168
20 17 Karel ABRAHAM Ducati +1’02.255
21 45 Scott REDDING Aprilia +1’09.475
22 12 Thomas LÜTHI Honda +1’12.608
23 23 Christophe PONSSON Ducati 1 Lap
Not Classified
6 Stefan BRADL Honda 10 Laps
44 Pol ESPARGARÓ KTM 10 Laps
10 Xavier SIMÉON Ducati 25 Laps

 

 

 

 



Tous les articles sur les Pilotes : Andrea Dovizioso

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team