Nous voici arrivés au terme de cette épique saison 2018 de MotoGP. Un final qui va se jouer sur un tracé Ricardo Tormo humide qui reçoit le Grand Prix de Valence. Marc Marquez a déjà été couronné, Honda a été sacré. Mais le trophée des teams est à distribuer, comme celui du meilleur pilote indépendant et du débutant de l’année. Des accessits qui seront donc recherchés. Par ailleurs, le spectre de la saison sans victoire plane au-dessus des têtes de Rossi et de Pedrosa. Pour le premier, ce serait une première avec Yamaha et pour l’autre une chose inédite après 13 ans de campagne… Enfin, entre Aprilia et KTM, c’est à celui qui laissera la cuillère de bois à l’autre au classement des constructeurs. 

Avant de connaître la fin de ce feuilleton, voici le tableau qui résume la situation:

Valence MotoGP™20172018
FP1

1’31.045 Andrea Iannone (voir ici)

1’39.767 Marc Marquez (voir ici)
FP2

1’30.640 Jorge Lorenzo (voir ici)

1’41.318 Danilo Petrucci
FP3

1’30.255 Marc Marquez (voir ici)

1’39.712 Danilo Petrucci
FP4

1’31.156 Marc Marquez (voir ici)

1’32.751 Marc Marquez
Qualification 1

1’30.893 Pol Espargaro (voir ici)

1’31.382 Andrea Iannone
Qualification 2

1’29.897 Marc Marquez (voir ici)

1’31.312 Maverick Vinales
Warm Up

1’31.263 Marc Marquez (voir ici)

1’40.154 Marc Marquez
Course

Pedrosa, Zarco, Marquez (voir ici)

Record

1’29.401 Jorge Lorenzo 2016 (voir ici)

Maverick Viñales, qui était contraint de disputer la Q1 pour la sixième fois de l’année, partira de la pole position, la 17e de sa carrière, sa sixième en MotoGP. La dernière fois qu’une telle situation s’était produite s’était à Aragón la saison passée. Il est le second pilote à empocher la pole après être passé par la Q1. Marc Márquez y était également parvenu en Thaïlande, un peu plus tôt cette année. Álex Rins, crédité du deuxième chrono des qualifications, n’avait jamais aussi bien figuré sur une grille du MotoGP. Andrea Dovizioso complète la première ligne, à laquelle il n’avait plus goûté depuis sa pole du Japon.

Marc Márquez, parti à la faute en tout début de Q2, s’élancera de la cinquième place. Le Champion du Monde ne s’est jamais qualifié au-delà de la deuxième ligne cette année. Pol Espargaró, premier représentant KTM sur la grille, égale son meilleur résultat décroché au guidon de la RC16 en qualifications avec la sixième position. Son frère Aleix a signé le huitième temps. La dernière fois qu’un pilote Aprilia avait été aussi bien qualifié, c’était à Assen cette année avec le même Aleix. Le Catalan était alors septième sur la grille.

De fait, c’est la première fois qu’on retrouve six constructeurs différents aux huit premières place sur la grille, depuis l’arrivée de KTM en MotoGP.

Enfin, Dani Pedrosa, qui reste la référence sur le tracé de Valence avec ses sept victoires, occupera la neuvième position sur la grille. Son dernier podium date justement du Grand Prix de Valence. Il prendra sa retraite une fois le drapeau à damier abaissé. Johann Zarco, qui mène actuellement le classement indépendant, s’élancera de la 11e place, ce qui est son moins bon résultat en qualifications depuis cette 14e position d’Aragón.

Sinon, depuis le début du week-end, on a eu droit à ça…

15°dans l’air et autant sur la piste humide régulièrement arrosée par une pluie tenace, telles seront les conditions qu’affronteront pendant 27 tours les pilotes. Au passage, les couleurs Red Bull KTM ont triomphé en Moto3 et Moto2… Ce qui n’a pas dû échapper à Pol Espargaro ! Vinales est en soft et ses compagnons de ligne en medium soft. Catégorie pluie, cela va sans dire…

Dani Pedrosa accomplit les ultimes geste de sa prolifique carrière…

Rins et Pol Espargaro sont les plus prompts à s’élancer. Vinales et Dovizioso reprennent la KTM. Rossi est dixième derrière Zarco. Mais c’est Rins qui taille la route et roule déjà à presque deux secondes d’avance sur la meute. Marquez est cinquième mais Rossi est aussi septième.  L’officiel Suzuki poursuit sa charge, il est le seul en 1’42.

Aleix Espargaro chute au virage 3 et avec lui s’effondre les espoirs Aprilia. Son frère sur la KTM lutte contre Marquez pour le top 5. Ce dernier en arrive à bout après trois tours.

Vinales fait une petite faute qui le fait régresser au cinquième rang. Puis il glisse septième et dans les griffes de Rossi. C’est la troisième place au championnat qui se joue entre les deux ! Miller chute au virage 3. Pendant ce temps, Rins donne la leçon. Il a plus de quatre secondes d’avance sur Dovizioso. C’est presque une seconde au tour qu’il met ç ses collègues…

Rossi est sixième et Marquez lutte pour garder la KTM d’Espargaro derrière lui. Rins signe le premier chrono sous les 1’42. Il domine la situation. Pirro chute comme Petrucci au virage 13. Lüthi s’y met dans le 12 et Pol Espargaro craque et Marc Marquez tombe au virage 9. Son épaule gauche est disloquée… C’est l’hécatombe !

Rins tourne en 1’44. Il est clair que la piste devient de plus en plus difficile à cerner. Dovizioso est second et Rossi troisième. Vinales, Iannone, Morbidelli et Zarco survivent comme Pedrosa, Smith et Nakagami qui complètent le top 10. Lorenzo est douzième. Iannone chute au virage 12. Il est sonné.

Il reste 17 tours et la piste ressemble de plus en plus à une piscine ouverte. Bradley Smith en a cure, il cravache et pointe huitième pour sa dernière avec KTM.  Vinales claque son meilleur tour en course en 1’42, soit deux seconde plus vite que Rins. Il chute au virage 14 le tour suivant… Morbidelli dit au revoir à son top 5 en chutant au virage 8.

Il reste 14 tours et Rossi rejoint le duo de tête. Parti seizième, il entrevoit son premier succès de l’année… Rins est comme arrêté. Dovizioso et Rossi le rejoignent. Smith alors sixième tombe au virage 13.

Le trio de tête engage la bataille. Mais le drapeau rouge est sorti après que Dovizioso ait levé le bras. Il y aura un nouveau départ… Avec 15 survivants. Le classement donnés est celui du treizième tour. Soit Rins, Dovizioso et Rossi. Pedrosa est quatrième, devant Zarco, Nakagami, Bautista et Pol Espargaro qui garde toutes ses chances ! Redding et Syahrin ferment le top 10 à Lorenzo.

On annonce un nouveau départ pour 14 tours, mais ça discute ferme dans les stands… Des scènes qui rappellent un certain Grand Prix de Grande Bretagne.

Les images offertes par la voiture de sécurités ne sont pas encourageantes…

Côté enjeux: Zarco est assuré du titre chez les indépendants, entre Aprilia et KTM, la cuillère de bois est toujours un sujet et Syahrin peut damer le pion à Morbidelli chez rookies… Si ça repart… Et en effet, on va remettre ça !

Tout le monde s’élance dans l’ordre de la grille de départ. Sauf Pol Espargaro qui passe quatrième ! Dovizoso passe Rins et les deux hommes sont en 1’47. Rossi suit en 1’48. L’officiel KTM mène le reste du peloton.

Rossi réagit après un tour et recolle au duo de tête. On reprend les choses là où elles se sont arrêtées ! Pedrosa passe Pol Espargaro. Mais ce dernier ne s’en laisse pas compter. Le duel est lancé.

Après deux tours, Dovizioso en tête accélère et s’aménage quelques longueurs d’avance sur Rins et Rossi. Le trio de tête est en 1’42, les autre en 1’44 sauf Pirro en 1’43 qui est sixième. a 9 tours du but, Dovi claque et un 1’41. Il a une seconde d’avance sur Rins qui est suivi de près par Rossi.

Dans le peloton, Pol Espargaro tient tête à Pedrosa. Mais c’est Pirro qui constitue le danger. A huit tours du but, Rossi passe Rins et se lance sur le même rythme que Dovizioso. Rins en revanche, tombe dans celui de Pol Espargaro… Mais ce dernier est à plus de sept secondes.

Pirro passe Pedrosa pour la cinquième place. Il a la KTM en ligne de mire. la cible est à deux secondes. Bautista chute au virage 12. Sa carrière en Grand Prix s’achève ainsi.

A 5 tours du but, les choses semblent se figer, sauf pour ce qui est du cas Espargaro-Pirro. Mais Rossi chute au virage 12. Pol Espargaro monte sur le podium avec la KTM RC16. A trois tours du terme, il signe un 1’42.501 étonnant qui le met à distance du danger Pirro. Rossi repart, il est treizième.

Pirro riposte à la KTM en 1’42.414, mais il reste un peu plus de deux secondes à combler en deux tours… Cela ne se produira pas. Dovizioso termine l’année avec une victoire, Rins promet pour 2019 avec la Suzuki et Pol Espargaro sera celui qui aura offert en premier un podium à KTM. Un cadeau de bienvenue à Zarco qui finit septième et premier des indépendants. Rossi est treizième. Lorenzo dit adieu à Ducati de la douzième place. Pedrosa tire sa révérence cinquième.

Grand Prix de Valence, Ricardo Tormo, MotoGP, Course :

14Andrea DOVIZIOSODucati24’03.408
242Alex RINSSuzuki+2.750
344Pol ESPARGAROKTM+7.406
451Michele PIRRODucati+8.647
526Dani PEDROSAHonda+13.351
630Takaaki NAKAGAMIHonda+32.288
75Johann ZARCOYamaha+32.806
838Bradley SMITHKTM+33.111
96Stefan BRADLHonda+36.376
1055Hafizh SYAHRINYamaha+37.198
1145Scott REDDINGAprilia+44.326
1299Jorge LORENZODucati+46.146
1346Valentino ROSSIYamaha+52.809
1417Karel ABRAHAMDucati+1’10.628
1581Jordi TORRESDucati+1’16.739
Not Classified
19Alvaro BAUTISTADucati7 Laps
25Maverick VIÑALESYamaha0 Lap
9Danilo PETRUCCIDucati0 Lap
93Marc MARQUEZHonda0 Lap
29Andrea IANNONESuzuki0 Lap
41Aleix ESPARGAROAprilia0 Lap
43Jack MILLERDucati0 Lap
21Franco MORBIDELLIHonda0 Lap
12Thomas LUTHIHonda0 Lap

 

 

 

 

 

 

Tous les articles sur les Pilotes : Andrea Dovizioso

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team