Alors que la canicule sévit dans notre contrée, c’est sous des températures tout aussi estivales que le Moto3 va vivre son huitième rendez-vous de la saison des Grands Prix à Assen. Le dernier meeting en Catalogne a consacré Marcos Ramirez et a permis à Aron Canet de prendre de l’air au championnat avec sa KTM face à ses concurrents directs en Honda. Reste qu’avec la consécration de Ramirez, Honda signait sa 58eme victoire en Moto3 depuis son introduction en 2012. Le constructeur japonais se rapproche de KTM, qui mène avec 60 victoires dans la classe.

Quel verdict va livrer ce Grand Prix des Pays-Bas, sachant qu’Arón Canet  est le seul pilote actuellement en Moto3 à avoir remporté le TT néerlandais, en 2017 ? Avant de répondre à cette question, voici le tableau qui rappelle les faits.

Assen Moto3™

2018

2019

FP11’42.771 Jorge Martin1’42.738 Ai Ogura
FP21’42.677 Arón Canet1’41.782 Jakub Kornfeil
FP31’42.308 Marco Bezzecchi1’41.554 Tony Arbolino
QP1

XXX

1’41.652 Lorenzo Dalla Porta
QP21’42.039 Jorge Martin1’41.232 Niccolò Antonelli
Warmup1’42.566 Arón Canet1’42.275 Tony Arbolino
CourseMartin, Canet, Bastianini
Record1’41.232 Niccolò Antonelli (2019)

C’est Antonelli qui s’élancera de la pole position. L’Italien devra lever une malédiction qui veut que le poleman en Moto3 gagne rarement la course en Hollande. Le seul à avoir vaincu le signe indien est Jorge Martin l’an passé. Lors du warm-up, Arbolino avait impressionné avec un excellent rythme et le meilleur chrono. Enfin, douze vainqueurs différents ont été recensés lors des 12 dernières courses dans la catégorie.

26° dans l’air et 37° sur la piste pour 22 tours et avec un vent qui s’est levé. Voici les pneus choisis.

Antonelli et Suzuki filent en tête devant Arbolino. Ce dernier passe second dans le troisième secteur. Parti 13e Fenati est septième. Suzuki, Toba et Ogura se suivent dans le top 5.

Les quatre premiers se livrent une bataille de chiffonniers mais Antonelli tient bon les commandes après deux tours. Fenati grimpe quatrième, derrière son équipier Arbolino et Toba. Ce dernier passe en tête au troisième tour. 25 pilotes sont en trois secondes…

Canet est 10e et Dalla Porta 7e. Mais c’est à une seconde du leader fragile Toba. Foggia réalise le tour le plus rapide et il est 17e. devant, Toba, Fenati Antonelli et Arbolino ne se font pas de cadeaux. Après six tours, Fenati passe en tête. Il essaie immédiatement de prendre la poudre escampette.

Dalla Porta est quatrième et Canet neuvième. Devant, Arbolino a rejoint son équipier en tête. Qui lui fait comprendre qu’il veut rester en tête…

Après 7 tours, il faut se persuader que ce dimanche, on aura droit à du grand Fenati. Sasaki se fait une énorme frayeur dans la chicane et au milieu du peloton… Booth-Amos, lui tombe au virage 5. Après 9 tours, Toba reprend les commandes. Les deux pilotes Snipers sont à sa poursuite.

Antonelli coupe la chicane. Il passe par le long lap d’initiative alors que Rossi et Öncü reçoivent aussi l’ordre de le faire. Binder parti 24e se retrouve troisième. Une position que Dalla Porta lui chipe un tour plus tard. Nous voilà à la mi course.

Bousculé, Fenati glisse huitième. Masiá s’invite dans le top 5. Bien malin celui qui peut prédire le vainqueur de ce Grand Prix débridé. Binder pousse Toba dans la chicane. Le Japonais est neuvième.

A 8 tours du but, Dalla Porta prend les commandes. Fenati est remonté cinquième. Kornfeil est second. Mais un Fenati déchaîné lui prend la place. Masiá parti 17e et dans le top 5 a un souci mécanique qui l’oblige à l’abandon. Arenas chute au virage 10

Fernández, Toba et Suzuki et Vietti de retrouvent dans le bac à graviers du virage 5 à 5 tours du but. Kornfeil prend la tête mais il va devoir en passer par le long lap… Que de rebondissement !

Binder tombe dans le virage 5 au grand soulagement de ses adversaires… Il reste 4 tours. Kornfeil mène mais il doit purger sa pénalité. Dalla Porta, second, est le vainqueur virtuel. Migno chute au virage 5 décidément peu accueillant.

Fenati est averti une seconde fois. Kornfeil purge sa peine mais reste quatrième. Puis troisième. Le dernier tour est entamé. Il donne la victoire à Arbolino qui souffle la concrétisation à Dalla Porta. Kornfeil complète le podium. Antonelli est huitième, Canet douzième, derrière Fenati. Au championnat Dalla Porta revient à 7 points de Canet… Il avait 23 longueurs de retard en arrivant à Assen.

Grand Prix des Pays-Bas TT Assen Moto3 Course : classement

 

 

 

 

 

 

Tous les articles sur les Pilotes : Tony Arbolino

Tous les articles sur les Teams : Snipers team