Un Arbolino dominant a commencé à égayer une journée de samedi du Grand Prix des Pays-Bas qui s’annonce radieuse. A l”image du soleil dominant sur le tracé d’Assen. la dernière séance d’essais libres a aussi permis à Canet de se remettre dans le sens de la marche. Cette fois, il ne s’agit plus de tester et d’évaluer mais bel et bien de concrétiser un résultat qui va compter pour le gain de la pole position. Qui est peut-être un cadeau empoisonné… Depuis l’introduction de la catégorie en 2012, un seul pilote Moto3 a remporté le TT néerlandais en partant de la position de pointe : Jorge Martin l’année dernière.

Avant de se lancer dans la mêlée voici le tableau qui résume les faits…

Assen Moto3™

2018

2019

FP11’42.771 Jorge Martin1’42.738 Ai Ogura
FP21’42.677 Arón Canet1’41.782 Jakub Kornfeil
FP31’42.308 Marco Bezzecchi1’41.554 Tony Arbolino
QP1

XXX

1’41.652 Lorenzo Dalla Porta
QP21’42.039 Jorge Martin1’41.232 Niccolò Antonelli
Warmup1’42.566 Arón Canet
CourseMartin, Canet, Bastianini
Record1’41.232 Niccolò Antonelli (2019)

29° dans l’air et 37° sur la piste sont les conditions proposées aux pilotes dont les plus performants auront deux séances de quinze minutes: la Q1 et la Q2. Dans cette Q1, il y a du beau monde : Les deux pilotes Leopard, Foggia, Masiá, McPhee, Migno ou encore Brad Binder et Arenas… Seulement quatre pilotes passeront en Q2.

La première référence de choix revient à López en 1’41.996. Il devra lâcher six place sur la grille de départ du Grand Prix suite à son incident du vendredi avec Canet. Booth-Amos devra, lui, en rendre carrément 12. McPhee chute au virage 10 alors qu’il reste 7 minutes d’exercice. A ce stade, ce sont López, Masiá, Arenas et Dalla Porta qui sont les heureux élus.

Darryn Binder ne tourne pas, se réservant pour les dernières minutes. Celles-ci sont disputées comme à l’accoutumée à ce stade de la compétition. Dalla Porta rafle la mise en 1’41.652 devant Ramirez, López et Öncü. Masiá est sorti après un incident avec Booth-Amos qui chute au virage 17. Arenas, Migno, McPhee, Binder et Foggia sont les autres déçus de marque.

la phase finale de cette qualification Moto3 s’ouvre avec une piste à 41° et un air à 29°. L’exercice commence à l’instar d’un round d’observation, les pilotes sur la piste attendant une roue alors que certains préfèrent patienter dans le box. Kornfeil ouvre modestement le bal en 1’42.646.

Toba répond en 1’42.271. Rodrigo se fait deux frayeurs coup sur coup dans la chicane mais reste sur ses roues. Venu de la Q1 et dernier vainqueur en date, Ramírez passe en tête en 1’42.216. Il reste cinq minutes.

Toba claque un 1’41.376. Il repousse Suzuki de plus d’une demi seconde. Fernández et Ramírez suivent. Canet est seulement onzième. Dalla Porta sixième.

Pour l”assaut final, les deux pilotes Leopard roulent à nouveau de concert, comme lors de la Q1. Pour quel résultat ? Masaki chute au virage 1. Il était huitième. Mais Antonelli reste sur ses roues et signe la pole en 1’41.232. C’est le nouveau record de la piste qui tenait depuis 2015 avec Bastianini. Toba suit et la première ligne est fermée par Arbolino. Suzuki, Vietti et Ogura seront sur la seconde. Dalla Porta est huitième juste devant Canet. Les quatre premiers sont en Honda.

Grand Prix des Pays-Bas TT Assen Moto3 Qualifications : chronos

 

Tous les articles sur les Pilotes : Niccolo Antonelli

Tous les articles sur les Teams : SIC58 Squadra Corse