Les tribunes du Mugello ont eu beau scander son diminutif avant le début de chaque séance, cela n’a pas suffi à Valentino Rossi pour se révéler performant en cette première journée d’essais libres en Toscane.

Avec le Docteur, rien n’est évidemment encore joué, mais celui qui avait fait la pole position lors de la dernière édition est apparu en difficulté aussi bien ce matin que cet après-midi.

Lucide, le champion italien fait remarquer que les autres Yamaha se sont avérées plus rapides, signe que le retard concédé aux meilleurs peu à la fois être diminué et, en tout cas, vient de lui.

12e ce matin à 0.798 seconde, l’homme de Tavullia n’a ainsi pu faire mieux que 18e cet après-midi, à 0.994 seconde de Francesco Bagnaia… et 0,948 de Fabio Quartararo sur une M1 satellite.

Valentino Rossi : « Cela a été une journée difficile, je m’attendais à être plus compétitif mais, dès ce matin je n’étais pas très rapide. Je ne me sentais pas très bien, et je n’étais pas capable de rouler d’une très bonne manière. J’étais plus lent que l’an dernier. En fait, ma position est assez mauvaise, nous devons donc nous améliorer. Le peloton est serré, donc je suis loin derrière, au classement.Cet après-midi, nous avons essayé les pneus durs, mais le rythme n’est pas fantastique. Nous devons nous améliorer dans d’autres domaines que la vitesse maximale, car les autres Yamaha sont assez rapides. Nous devons réfléchir à la situation ce soir et faire tout ce qui est en notre pouvoir pour être plus forts samedi. La deuxième place de Quartararo et la cinquième de Maverick prouvent que Yamaha peut continuer sur cette lancée. Franky Morbidelli est à la dixième place. Maverick a trouvé une bonne solution dans la FP2, ce qui me donne confiance. Mais jusqu’à présent je suis trop lent dans les virages. Je n’ai pas le bon feeling pour accélérer. C’est pourquoi nous avons beaucoup souffert aujourd’hui. Nous devons changer beaucoup de choses pour samedi ».

Massimo Meregalli : « Nous avions déjà supposé que ce week-end commencerait avec quelques difficultés ici au Mugello compte tenu de la longue ligne droite, mais nous ne nous attendions pas aux difficultés que nous avons connues en FP1. Pendant la FP2, la situation est redevenue plus normale, à l’exception de la P18 de Valentino, et nous devons donc découvrir ce qui s’est passé Nous avons été rapides dans le secteur 1 à 3 et nous avons perdu du temps là où nous l’avions prévu. Aujourd’hui, nous avons également pu tester la plupart des combinaisons de pneus et nous avons presque pu déterminer quelle option nous utiliserons pour la course de dimanche. Je m’attends à ce que la nuit soit longue pour nos ingénieurs, pour analyser les données et préparer des solutions afin d’améliorer nos performances des deux côtés du garage pour la FP3 de demain, et d’avoir les deux pilotes en Q2 ».

Classement FP2 Grand prix d’Italie MotoGP :

 

Crédit classement : MotoGP.com


Tous les articles sur les Pilotes : Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : Monster Energy Yamaha MotoGP