D’une certaine façon, la FP1 matinale des Moto2 a constitué une sorte d’affront aux troupes italiennes dans le temple du Mugello en Toscane.

En effet, le premier pilote transalpin, Lorenzo Baldassarri, n’a réalisé que le 5e temps derrière Espagnol, Alex Márquez, un Britannique, Sam Lowes, un Portugais, Miguel Oliveira, et un autre Espagnol, Joan Mir. On trouvait ensuite un Allemand, Marcel Schrotter et, enfin, Francesco Bagnaia, leader actuel du championnat du monde promis à un avenir en MotoGP dès la saison prochaine. Le tout, en un peu plus de 3 dixièmes.

Lors de cette FP2, on attend donc la réaction italienne devant les tifosi massés sur les collines sous un soleil plutôt généreux occasionnant des températures de 26° dans l’air et 43° au sol.

Mugello Moto2™

2017

2018

FP1

1’52.568 Franco Morbidelli

 1’52.515 Alex Marquez
FP2

1’52.229 Alex Marquez

 1’52.124 Joan Mir
FP3

1’51.963 Mattia Pasini

Qualification

1’51.679 Franco Morbidelli

Warm Up

1’52.115 Alex Marquez

Course

Pasini, Lüthi, Marquez

Record

1’51.514 Sam Lowes 2015

Dès le début de la séance, on retrouve en tête les hommes qui avaient dominé ce matin en FP1, auxquels viennent s’adjoindre Romano Fenati et, surtout, Mattia Pasini, le flamboyant vainqueur de la dernière édition de ce Grand Prix d’Italie Moto2 sur la Kalex du team Italtrans Racing.

Lors de son premier tour lancé, celui-ci réalise 1’52.625, soit quasiment le meilleur temps réalisé ce matin en FP1 : le ton est donné ! Ce chrono sera d’ailleurs amélioré 2 tours plus tard en 1’52.265, meilleur temps de la journée.

Derrière, Alex Márquez résiste mais est déjà à près d’une demi-seconde tandis que Fabio Quartararo confirme sa bonne forme et se hisse à la 7e position en moins de 10 minutes.

Francesco Bagnaia vient alors renforcer les positions italiennes en s’emparant de la 2e place à la fin d’un premier run hiérarchisé comme tel : Pasini, Bagnaia, Márquez, Locatelli, Lowes, Oliveira, Schrotter, Fenati, Marini et Mir.

Fabio Quartararo est alors 11e, Jules Danilo 28e.

A la reprise, sous un soleil qui a tendance à se voiler épisodiquement, quelques pilotes améliorent les premiers secteurs mais personne n’arrive réellement à concrétiser jusqu’au bout.

Après un petit passage sans conséquence dans les graviers, Joan Mir (Kalex, Estrella Galicia 0,0 Marc VDS) s’empare de la 6e position, ce qui constitue le seul fait notable de ce run intermédiaire quelque peu soporifique.

L’emballage final voit tout d’abord l’offensive de Sam Lowes (KTM, Swiss Innovative Investors) qui se hisse en seconde position avant de devoir concéder celle-ci à Joan Mir.

Les deux hommes, à force de se battre par chronos interposés, finissent par se montrer plus rapide que Mattia Pasini, tout comme Francesco Bagnaia qui vient se mêler au jeu.

Mais en 1’52.124, c’est bien le Rookie Joan Mir qui se révèle le plus rapide, alors que Fabio Quartararo termine sa séance de fort belle façon, en 9e position.

Légère contre-performance d’Alex Márquez qui concède plus d’une demi-seconde à son jeune coéquipier.

Jules Danilo termine 28e.

Crédit classement : MotoGP.com



Tous les articles sur les Pilotes : Joan Mir

Tous les articles sur les Teams : Marc VDS Racing Team