Il est assez rare de comparer deux pilotes de catégories différentes mais à bien y regarder, il existe des similitudes entre les débuts de saison de Johann Zarco et Marco Bezzecchi.

Les deux sont réputés talentueux et l’ont encore prouvé l’année passée, mais les deux semblent se heurter inexorablement au mode d’emploi des productions de Mattighofen. Et comme les deux n’entendent pas en rester là et n’ont pas froid aux yeux, les deux essaient, essaient… Jusqu’à la chute.

On n’en compte maintenant 7 pour l’Italien et 6 pour le Français, depuis celles de samedi après-midi, dans leurs Q1 respectives.

Hier, avec une 12e position à 0,687 seconde du plus rapide et un coéquipier classé 4e, un semblant d’espoir était de mise dans les propos du double champion du monde français, mais force est de constater que celui-ci s’est envolé après un samedi difficile au terme duquel Johann Zarco doit se contenter de la 19e position, à 1,8 seconde du poleman.

En attendant des jours meilleurs, l’objectif reste donc le même que pour les courses précédentes : être dans les points.

Johann Zarco : « on est un peu bloqué en termes de réglages donc j’essaie vraiment de continuer à faire évoluer mon pilotage pour copier un peu ce que fait Pol, parce que mon coéquipier va de plus en plus vite. C’est de bon augure et ça veut dire qu’il y a quelque chose de possible à faire, mais au niveau des sensations, c’est vraiment tout ce que je n’ai jamais su faire, ou plutôt tout ce que je n’ai jamais fait auparavant, et c’est très dur de s’adapter. J’ai essayé de m’adapter le plus possible à la moto pour utiliser différentes trajectoires et différents endroits pour freiner et ouvrir les gaz, parce que c’est ce que je dois faire. Pol va très bien ce matin et cela signifie qu’il a une bonne confiance et c’est possible sur la moto et j’essaie de me changer pour le faire. J’ai besoin d’apprendre et de continuer à pousser pour la course. Il faut du temps. Je disais qu’il faut du temps pour adapter la moto : on ne peut pas actuellement, donc il faut du temps aussi pour adapter le pilotage. La qualification a été très compliquée. Dix-neuvième, ce n’est pas marrant et ça compromet beaucoup la course pour demain parce que François est d’être dans le top 10 s’éloigne. C’est dur à accepter. J’ai chuté à une vitesse assez élevée mais je n’ai pas de bobo et c’est l’important. Je fais le max et j’espère quand même faire une course correcte et me bagarrer avec les pilotes qui seront devant moi pour être au moins dans les points ».

Grand Prix d’Italie Mugello MotoGP J2 : chronos

193Marc MÁRQUEZHonda1’45.519
220Fabio QUARTARAROYamaha1’45.7330.2140.214
39Danilo PETRUCCIDucati1’45.8810.3620.148
421Franco MORBIDELLIYamaha1’45.9590.4400.078
543Jack MILLERDucati1’46.0290.5100.070
635Cal CRUTCHLOWHonda1’46.0790.5600.050
712Maverick VIÑALESYamaha1’46.1810.6620.102
863Francesco BAGNAIADucati1’46.2600.7410.079
94Andrea DOVIZIOSODucati1’46.2930.7740.033
1030Takaaki NAKAGAMIHonda1’46.3870.8680.094
1144Pol ESPARGARÓKTM1’46.4330.9140.046
1251Michele PIRRODucati1’46.6381.1190.205
Q1 Results:
Q24Andrea DOVIZIOSODucati1’46.278
Q251Michele PIRRODucati1’46.2830.0050.005
1342Álex RINSSuzuki1’46.5390.2610.256
1453Tito RABATDucati1’46.6780.4000.139
1541Aleix ESPARGARÓAprilia1’46.8990.6210.221
1617Karel ABRAHAMDucati1’47.0280.7500.129
1799Jorge LORENZOHonda1’47.1350.8570.107
1846Valentino ROSSIYamaha1’47.1840.9060.049
195Johann ZARCOKTM1’47.3941.1160.210
2036Joan MIRSuzuki1’47.5191.2410.125
2155Hafizh SYAHRINKTM1’48.2221.9440.703
2288Miguel OLIVEIRAKTM1’48.2351.9570.013
2329Andrea IANNONEAprilia1’48.3032.0250.068

Tous les articles sur les Pilotes : Johann Zarco

Tous les articles sur les Teams : KTM MotoGP