Avec sa septième place sur la grille de départ du sixième Grand Prix de l’année, Maverick va essayer de remonter au classement provisoire du Championnat du Monde dont il n’occupe actuellement que la dixième position.

Cette septième place n’est pas très convaincante pour le moment, Maverick s’étant jusqu’à présent toujours mieux qualifié (pole position au Qatar, deuxième en Argentine, sixième à Austin et cinquième à Jerez) à l’exception du Mans où il n’occupait que la onzième place sur la grille. Au Mugello, le côté positif pour lui est qu’il précède son coéquipier Valentino Rossi. Mais le côté négatif est qu’il est derrière les deux Yamaha satellites de Fabio Quartararo et Franco Morbidelli.

Le début des essais n’a pas été extraordinaire pour Viñales avec le quatorzième temps de la première séance d’essais libres en 1’48.392. La deuxième séance était bien meilleure avec le cinquième chrono en 1’46.973, avant le progresser en 1’46.509 lors de la FP3, ce qui lui valait la septième place, et au final la septième également du classement confondu des essais libres. D’une régularité parfaite, même si involontaire, il se classait de nouveau septième lors de la Q2 (en 1’46.181), ce qui lui vaudra de partir depuis la troisième ligne de la grille de départ, en compagnie de Francesco Bagnaia et de l’inattendu (pour le Mugello) Andrea Dovizioso. Il est important de noter que Viñales a réalisé la deuxième performance de la quatrième séance libre, avec une série de chronos consécutifs de top qualité (surtout avec l’avant médium et l’arrière tendre).

Ce sera le 145e GP de Maverick, après 17 en 125 cm3, 32 en Moto3, 18 en Moto2 et 77 en MotoGP. Il a gagné des Grands Prix dans toutes ces catégories, 21 au total dont 4 en 125, 8 en Moto3, 4 en Moto2 et 5 en MotoGP (1 sur Suzuki et 4 sur Yamaha). Il a également à son crédit 57 podiums et 18 pole positions, ce qui n’est pas mal du tout pour un pilote de 24 ans.

Selon Maverick « Mon rythme est vraiment bon, mais partir de la septième place est toujours difficile, très difficile. Nous allons essayer de prendre un bon départ et de faire de bons premiers tours sur lesquels nous avons travaillé très dur ce week-end. Quoi qu’il en soit, la course est toujours différente, alors nous verrons où nous en sommes ».

« La moto bouge beaucoup, je me bats à chaque tour. Mais bon, heureusement, je suis vraiment en forme. Je pense que je peux arriver à la fin de la course dans de bonnes conditions. La course sera longue et difficile, avec beaucoup de motos sur la piste et de dépassements. Nous devons donc être intelligents et aussi gérer les pneus ».

Pour son team manager Massimo Meregalli « La journée ne s’est pas déroulée comme nous le souhaitions. Nous avons fait quelques petits progrès le matin. Maverick s’est qualifié en Q2 sans trop de difficultés, mais à la fin de la troisième séance, il est devenu évident que Vale devrait rejoindre la Q1 en raison d’un problème dans le dernier virage, qui lui a finalement coûté très cher aujourd’hui. Valentino a eu du mal à établir le rythme requis pour entrer en Q2 et, malheureusement, la stratégie qu’il a choisie n’a finalement pas fonctionné ».

« Maverick a montré des temps compétitifs lors de son premier roulage en Q2, mais il ne pouvait pas pousser comme il le souhaitait lors du deuxième. Très probablement, le pneu avant dur aurait été la meilleure option pour lui lors des qualifications. L’équipe travaillera toute la nuit pour trouver une solution que nous pourrons tester lors du warmup. Partir des troisième et sixième lignes est très difficile, donc le début de la course sera crucial. Les deux pilotes vont pousser dès le début pour se frayer un chemin et remonter au classement ».

Résultats des qualifications :

Chronos de référence :

Ancien record des essais : 1’46.208 par Valentino Rossi (Yamaha) en 2018

Record du tour : 1’47.639 par Marc Márquez (Honda) en 2013

Classement provisoire du Championnat du Monde :

1 Marc Márquez SPA Repsol Honda (RC213V) 95 points

2 Andrea Dovizioso ITA Ducati Team (GP19) 87 points (-8)

3 Álex Rins SPA Suzuki Ecstar (GSX-RR) 75 points (-20)

4 Valentino Rossi ITA Monster Yamaha (YZR-M1) 72 points (-23)

5 Danilo Petrucci ITA Ducati Team (GP19) 57 points (-38)

6 Jack Miller AUS Pramac Ducati (GP19) 42 points (-53)

7 Cal Crutchlow GBR LCR Honda (RC213V) 34 points (-61)

8 Franco Morbidelli ITA Petronas Yamaha SRT (YZR-M1) 34 points (-61)

9 Pol Espargaró SPA Red Bull KTM Factory (RC16) 31 points (-64)

10 Maverick Viñales SPA Monster Yamaha (YZR-M1) 30 points (-65)

11 Takaaki Nakagami JPN LCR Honda (RC213V) 29 points (-66)

12 Fabio Quartararo FRA Petronas Yamaha SRT (YZR-M1) 25 points (-70)

13 Aleix Espargaró SPA Factory Aprilia Gresini (RS-GP) 22 points (-73)

14 Jorge Lorenzo SPA Repsol Honda (RC213V) 16 points (-79)

15 Johann Zarco FRA Red Bull KTM Factory (RC16) 10 points (-85)

16 Francesco Bagnaia ITA Pramac Ducati (GP18) 9 points (-86)

17 Joan Mir SPA Suzuki Ecstar (GSX-RR) 8 points (-87)

18 Miguel Oliveira POR Red Bull KTM Tech3 (RC16) 8 points (-87)

19 Stefan Bradl GER HRC (RC213V) 6 points (-89)

20 Andrea Iannone ITA Factory Aprilia Gresini (RS-GP) 6 points (-89)

21 Hafizh Syahrin MAL Red Bull KTM Tech3 (RC16) 2 points (-93)

22 Tito Rabat SPA Reale Avintia Ducati (GP18) 2 points (-93)

Photos © Monster Energy Yamaha MotoGP



Tous les articles sur les Pilotes : Maverick Vinales

Tous les articles sur les Teams : Monster Energy Yamaha MotoGP