Ce Grand Prix d’Espagne sera d’abord considéré à l’aune de la domination d’un Valentino Rossi en MotoGP. Mais il ne faudra pas oublier la confirmation du talent d’un Brad Binder qui est de l’étoffe des meilleurs. A Jerez, il a signé sa toute première victoire de la plus belle des manières, soit en passant en revue tous les pilotes de la catégorie Moto3.

Peu peuvent se prévaloir d’une telle prestation dans leur carrière de pilotes. Et ceux qui en parlent sont au sommet de la hiérarchie des Grands Prix. Partir dernier d’une course que l’on remporte ensuite avec plus de trois secondes d’avance, ce n’est pas qu’une victoire. C’est une démonstration, une consécration, une révélation. Le Sud-Africain Brad Binder en rêvait et il l’a fait, lavant l’honneur d’un employeur KTM dont les errements l’avaient expédié de la première à la dernière ligne de la grille de départ.

Le tout sur une piste sèche et alors que tout le plateau était équipé des mêmes pneumatiques. En deux tours, le maintenant plus que jamais leader du championnat a gagné 19 places, au sixième tour de la course, il pointait dans le top 10 et, à six tours, du but, il s’est envolé pour la gagne. L’Afrique du Sud n’avait jamais vu ça depuis un certain Jon Ekerold qui a raflé la mise en 1981 avec une 350cc du côté de Monza.

Aki Ajo, lui, n’avait jamais vécu ça en tant que patron : « cette course a été incroyable. Bien-sûr, on espérait un bon résultat car Brad monte en puissance à chaque course qui passe. Depuis l’entame du meeting, il s’est montré à son avantage, mais sa position défavorable au départ nous a fait craindre le pire. Il a montré que tout était possible et nous sommes vraiment fiers de lui ».

Et il y a de quoi ! L’intéresse, lui, en revenait à peine : « je me doutais bien que ma première victoire serait compliquée à prendre mais je n’imaginais pas pouvoir le faire en partant de la dernière place sur la grille. Je savais qu’il y avait une possibilité car j’ai été fort durant tout le week-end, mais le faire c’est quelque chose d’incroyable. Je suis très reconnaissant envers mes parents, du team Red Bull KTM Ajo et envers Aki Ajo. C’est un grand jour pour moi, pour mon pays et, je l’espère, pour bien d’autres personnes aussi ».

L’audience de la moto en Afrique du Sud vient sans aucun doute de progresser. Brad Binder est en tête du championnat Moto3 avec 77 points devant le pilote Honda Navarro qui en compte 15 de retard alors que Fenati complète le trio de tête avec ses 47 unités, soit 11 de mieux que son jeune équipier Bulega. Bagnaia est cinquième avec 34 points au guidon de la très critiquée Mahindra.



Tous les articles sur les Pilotes : Brad Binder

Tous les articles sur les Teams : Red Bull KTM Ajo