Le Jeu pour gagner des places au Grand Prix de France 2016 est clos depuis hier à 22 heures.

Vous avez été 53 à donner la bonne réponse à notre question :  “A propos du Grand Prix de France, en quelle année les Honda officielles se sont présentées sur la grille de départ alors qu’elles n’étaient pas qualifiées?”

La réponse était 1979, comme nous le narre Jacques Bussillet:

“A la fin de l’année 1978, Honda annonce son retour en Grands Prix, avec une machine à moteur quatre-temps. La nouvelle moto est présentée en juillet 79 et doit faire son début en course à Silverstone au mois d’août. Dès la publication des photos, une rumeur court : le moteur serait un faux V-8, avec huit bielles, 32 soupapes mais seulement quatre pistons qui seraient ovales, pour satisfaire au règlement technique qui limite à 4 le nombre de cylindres en 500 cm3.

A Silverstone au mois d’août, Soichiro Honda est là en personne, accompagné de l’ingénieur Shoishiro Irimajiri qui a supervisé l’équipe d’ingénieurs attachés au projet. La moto surprend par son châssis, une coque porteuse en aluminium entourant le moteur, faisant aussi office de carénage. Mais le développement n’en est vraiment qu’à ses débuts et la NR 500 n’est pas compétitive. Pilotées par Mick Grant et Takazumi Katayama, les deux motos engagées se qualifient de justesse, n’ayant réussi qu’à boucler huit tours chacune aux essais. En course, dès le premier tour, Grant chute, tandis que Katayama navigue bon dernier pendant quatre tours avant de s’arrêter.

Au GP suivant, sur le circuit du Mans, la même armada est déployée pour un résultat encore plus désastreux. Les deux machines ne sont pas qualifiées, mais Grant et Katayama sont cependant en tête de liste des « remplaçants» autorisés à effectuer le tour de chauffe, au cas où un désistement de dernière heure se produirait. Mais lorsque la grille se forme, elle est bien complète et, 10 secondes avant le départ, les deux Honda sont évacuées de la piste sous les sifflets du public.

La 500 Honda NR n’a jamais réussi à se faire une place en Grand Prix. Dès 1982 Honda la remplaçait par une  500 3-cylindres à moteur 2-temps qui ouvrait la voie à des années de succès. Mais le projet NR a permis à l’usine d’élaborer tous ses futurs moteurs en V 4-temps, y compris ceux développés à partir de 2002 pour la catégorie MotoGP.”


Les trois gagnants se nomment:
–  Mikael Rigaudon
–  Catherine Pouvreau
–  Jean Huppert

Nous leur souhaitons un excellent Grand Prix de France, accompagnés d’une personne de leur choix !

Que les autres membres participants se consolent; il y aura de nombreux autres lots à gagner à venir…


Crédit photo “une”: motorevue.com

Pour les lecteurs de Paddock-GP, voici quelques photos inédites des “bêtes”, prises par Jacky Foliot.

img02610
img02014
img01911

img02112
img02410
img02510