Le premier, Johann Zarco, nous a gratifié d’une splendide saison MotoGP, après ses deux titres mondiaux en Moto2.

La liste de ses exploits est déjà longue pour sa première saison en catégorie reine :

  • Rookie of the Year,
  • Premier pilote indépendant,
  •  6e au championnat du monde,
  •  2 pole positions,
  •  6 premières lignes,
  • 3 podiums,
  • 2e pilote ayant effectué le plus de kilomètres en tête,
  • 174 points inscrits dont la plupart ont apporté à Tech3 le titre de premier team indépendant et à Yamaha la 2e place au classement des constructeurs.

Bref, un bilan qui va au-delà de toutes les espérances pour celui qui reste avant tout un travailleur forcené, mais également un personnage très abordable et modeste.

Et puisque l’on parle de modestie, que dire de l’attitude de Lucas Mahias qui, bien que Champion du monde Supersport 2017, décide de ne pas arborer le numéro 1 la saison prochaine par respect pour Kenan Sofuoglu qui n’a pas été en mesure de défendre ses chances ?

Lucas Mahias (sur GPone): «J’ai gagné le titre et j’en suis très content, mais en 2018 je ne vais pas arborer le numéro 1 sur ma Yamaha R6. Je pense que j’ai mérité le dernier laurier parce que je me suis très impliqué et que j’ai toujours pris des risques, mais j’ai gagné le championnat grâce aux blessures subies par Sofuoglu; Kenan a manqué les deux premières courses après une mauvaise fracture et est venu au Qatar dans des conditions physiques précaires. Je suis le champion, mais je préfère abandonner le numéro 1, en respectant Kenan et en tenant à mon 144. Si j’ai gagné ce titre mondial, c’est grâce à Kenan; Sofuoglu est un vrai combattant, il vous pousse toujours à attaquer davantage et à améliorer constamment vos performances, aussi bien sur un seul tour qu’en course. Sofuoglu encourage chaque adversaire à faire de son mieux dans n’importe quelle situation. Il l’a démontré au Qatar, où il a couru contre la douleur et la peur, et est même monté sur le podium.  »

Décidément, nous avons de bien beaux champions du monde français !



Tous les articles sur les Pilotes : Johann Zarco, Lucas Mahias

Tous les articles sur les Teams : Monster Yamaha Tech3