Moto2 2018: Entre Raffin et Aergerter, lequel des deux Suisses se retrouvera chocolat ?

par | 15 septembre 2017

Les choses bougent au sein d’un team CarXpert qui est plus que jamais en lice pour la couronne en Moto2 cette saison. Son pilote Tom Lüthi est revenu à neuf points de son rival et futur équipier en MotoGP Morbidelli, au terme de la course de Misano. Mais lors de ce même rendez-vous, la structure suisse a fait savoir que 2018 se ferait avec trois KTM, dont deux iront à Sam Lowes, pour un retour revanchard dans la catégorie, et Iker Lecuona. A qui la troisième ? La logique voudrait que ce soit Raffin qui a un contrat de deux ans proche. Mais la rumeur assure qu’Aegerter reviendrait à ses premières amours.

A la fin du Grand Prix de San Marin, les pilotes suisses se sont congratulés après un doublé signé sous la pluie. Mais en coulisse, les marques de sympathie s’oublient lorsqu’il faut négocier les places. Dominique Aegerter a senti que c’était le moment de se rappeler au bon souvenir du paddock et il a fait ce qu’il faut à Misano en enlevant la victoire sur une Suter. De quoi le mettre en bonne position pour négocier 2018 : « il me reste deux opportunités » commente l’actuel pensionnaire du Kiefer Racing : « mon équipe actuelle avec une Suter et CarXpert pour une KTM. Les autres options qu’étaient Forward, SpeeUp et Pons ne sont plus d’actualité ».

CarXpert ? Voilà qui interpelle sur le sort d’un Jesko Raffin, Suisse également, et qui avait signé l’an passé un contrat de deux ans. Clairement, le voilà sur la sellette. Il est vrai que son parcours ne parle pas en sa faveur, même si à Misano, il a enregistré son meilleur résultat de l’année, une dixième place : « je sais que le team va passer à KTM. Je peux juste dire que j’aurais aimé poursuivre avec Kalex, car non seulement je n’ai aucun problème avec cette moto, mais, en plus je n’ai jamais piloté autre chose ».

« J’ai assez bien commencé ma saison au Qatar et en Argentine, puis je me suis blessé au dos et j’ai des problèmes avec mon bassin. Il y a eu aussi les problèmes juridiques de mon père qui sont maintenant réglées. Mais tout ça n’a évidemment pas aidé. Je suis content de cette équipe, elle est très professionnelle, je n’ai jamais abandonné, je n’ai jamais eu un souci sur la moto. L’équipe travaille bien et c’est important ».

Et pourtant, le danger Aegerter menace. Le manager de Raffin le sait : « beaucoup de pilotes aimeraient avoir cette troisième moto dans le team. C’est une bonne écurie et je serais justement très étonné qu’elle ne considère pas la valeur d’un contrat. Jusque-là, rien ne nous permet de penser le contraire ». A suivre…

Tous les articles sur les Pilotes : Dominique Aegerter, Jesko Raffin

Tous les articles sur les Teams : CarXpert Interwetten