Le pilote britannique, qui roule au sein du team Swiss Innovative Investors, connaît un début de saison compliqué mais reste confiant pour la suite, et notamment pour son avenir en 2019.


Sam Lowes occupe actuellement la treizième place du Championnat du Monde, onze points derrière son jeune coéquipier Iker Lecuona. Il est loin des objectifs qu’il s’était fixé, lui qui envisageait de jouer le titre Moto2 cette année. Il est vrai que si sa saison en MotoGP l’an dernier s’était mal passée, il y a deux ans il s’était battu pour le titre en Moto2 face à Johann Zarco, et n’avait donc aucune raison de douter de son potentiel pour son retour dans la catégorie.

Malheureusement, c’était sans compter le manque de chance qui le poursuit depuis le début de la saison, et qui s’est répété au Grand Prix de Barcelone. Alors qu’il avait réalisé un excellent week-end, sa moto a refusé de démarrer au moment d’entrer en grille, ce qui l’a obligé à partir dernier. Après une formidable remontée, il a terminé neuvième en roulant dans les mêmes chronos que les cinq hommes de tête. Cela prouve qu’il aurait pu se battre pour son premier podium de la saison, mais une fois encore le sort en a décidé autrement.

Avec une huitième place comme meilleur résultat jusqu’à présent, Sam Lowes aurait de quoi s’inquiéter, mais il préfère rester calme, comme il l’a expliqué à Speedweek : « Cela prend plus de temps que prévu, mais je suis détendu car je sais que les résultats vont arriver. Je dois juste être patient. »

Malgré son manque de résultats sur ce début de saison, il reste également calme par rapport à son avenir, qui se fera en Moto2 : « Je vais rester dans la catégorie. J’ai de bonnes options mais je souhaite rester dans mon équipe actuelle car je suis satisfait de son travail et je m’y sens bien. Il n’y aurait aucune raison de changer. »

De plus, avec le changement de moteur en 2019, les cartes du Moto2 vont être totalement redistribuées et Sam Lowes estime y avoir un rôle important à jouer : « J’ai beaucoup d’expérience en Moto2, car j’ai roulé sur Kalex et maintenant je roule sur KTM, donc je peux être d’une grande aide pour les équipes. Comme je recommence en plus à rouler vite, je suis dans une bonne position pour négocier. »



Tous les articles sur les Pilotes : Sam Lowes

Tous les articles sur les Teams : Swiss Innovative Investors.com KTM